Vous êtes ici : Accueil > Culture > Livres et périodiques > Publié par Lettres en main : Le féminisme

mardi 7 mars 2017, par L’R des centres de femmes du Québec

Enregistrer au format PDF impression
|

Livres

Un document à télécharger

Publié par Lettres en main : Le féminisme


Publié par Lettres en main, ce petit document explique ce qu’est le féminisme, son histoire, ses luttes et ses victoires. Bien que Lyse Cloutier en soit la principale auteure et recherchiste, l’équipe de La Marie Debout y a énormément contribué tout en étant à l’origine de l’idée de publier un tel livret dans la collection Les nouvelles connaissances usuelles. C’est un document vulgarisé et accessible pour les personnes en difficulté de lecture ou en apprentissage du français ou pour des jeunes qui voudraient s’initier au féminisme. On peut commander des copies papier gratuites ; frais de livraison en sus.

Extraits

Le féminisme

Dans l’histoire, les femmes ont souvent été considérées comme inférieures aux hommes. C’est ce qui explique pourquoi elles ont été victimes de toutes sortes de violence et d’injustices.

Par contre, il y a toujours eu des femmes qui ont lutté pour changer les choses. On les appelle des féministes. Ainsi, le féminisme, c’est vouloir que les femmes aient les mêmes droits que les hommes.

Dans la plupart des sociétés, ce sont les hommes qui ont pris le pouvoir dans tous les domaines de la vie : famille, travail, religion, politique, etc. Le rôle des femmes s’est limité à rester à la maison et à s’occuper des enfants.

En fait, toutes les femmes qui refusaient de se conformer au rôle d’épouse et de mère pouvaient être accusées de sorcellerie. Un grand nombre d’entre elles ont été brûlées parce qu’on croyait qu’elles étaient possédées par le diable.

Les idées de liberté et d’égalité de la Révolution française se répandent dans plusieurs pays et dans l’esprit d’un grand nombre de femmes. C’est ainsi qu’en 1792, une Anglaise, Mary Woolstonecraft, écrit un document, « Une défense des droits des femmes », qui est encore considéré comme l’un des principaux textes féministes.

C’est à cette époque que les ouvriers et les ouvrières fondent les premiers syndicats. C’est également à ce moment que les femmes commencent à se regrouper pour défendre leurs droits et pour protéger leurs enfants.

Rapidement, un peu partout dans le monde, les femmes s’organisent et fondent des associations pour réclamer le droit de voter. Elles s’appellent des suffragettes. Ce nom vient du mot suffrage qui veut dire vote.

Après la Deuxième Guerre mondiale, beaucoup de pays ont connu une explosion de la natalité. C’est ce qu’on a appelé le « baby-boom ». Dans les années 1960 et 1970, tous ces jeunes vont donner beaucoup de force aux mouvements sociaux qui existaient souvent déjà. C’est l’époque des grands mouvements pour les droits des Noirs aux États-Unis, contre la guerre au Vietnam ou pour l’indépendance du Québec. Les gens veulent changer la société. La montée en force du féminisme s’inscrit dans cette volonté de changement.

Les années 60, 70, 80

Les gens veulent changer la société. La montée en force du féminisme s’inscrit dans cette volonté de changement.

Pendant ces années, les féministes vont mener un grand nombre de luttes qui vont transformer la société. En voici quelques-unes :

Grâce à Claire Kirkland-Casgrain, la première femme élue à l’Assemblée nationale, les épouses vont enfin devenir les égales des hommes sur le plan légal.

En 1988, l’avortement devient un acte légal.

Les femmes dénoncent l’exploitation sexuelle et réclament le droit de vivre sans peur et en toute sécurité.

Avec l’appui des féministes, les sages-femmes obtiennent le droit de pratiquer en 1999.

Il faut attendre 1996 pour qu’une loi sur l’équité salariale soit votée.

Le gouvernement québécois accorde des congés de maternité et des congés parentaux.

Sous la pression des féministes et des syndicats, le gouvernement provincial accepte de mettre sur pied un réseau de garderies qui s’appellent aujourd’hui Centres pour la petite enfance.

La marche « Du pain et des roses » a eu une grande importance dans la lutte féministe. Elle a mené à la Marche mondiale des femmes qui se déroule tous les cinq ans depuis l’année 2000.

Pourtant, malgré toutes les avancées, les acquis des femmes demeurent fragiles dans un grand nombre de domaines :

Le droit à l’avortement

La violence faîtes aux femmes

L’indépendance économique des femmes

L’accès aux lieux de pouvoir

Le féminisme continuera donc d’exister tant qu’il n’y aura pas de véritable égalité entre les hommes et les femmes. En un mot, le féminisme est une marche en avant pour l’humanité.