Vous êtes ici : Accueil > Communiqués > Événements > Mémoire des luttes : se souvenir pour mieux agir

vendredi 17 mars 2017, par Centre justice et foi

Enregistrer au format PDF impression
|

Luttes sociales

Mémoire des luttes : se souvenir pour mieux agir


Montréal, 16 mars 2017 – Le Centre justice et foi (CJF) invite toutes les personnes s’intéressant aux luttes sociales québécoises à sa journée d’étude annuelle intitulée « Mémoire des luttes : se souvenir pour mieux agir ». L’événement aura lieu le vendredi 31 mars, de 9 h à 16 h, à la Maison Bellarmin, située au 25, rue Jarry Ouest, à Montréal.

Cette journée, animée par Francine Pelletier, journaliste et chroniqueuse au quotidien Le Devoir, donnera la parole à des militantes et à des militants qui se remémoreront le parcours de certaines luttes sociales et se projetteront dans les actions à venir. Conférence, panel et table ronde se succéderont afin de mieux comprendre les acquis à conserver et les nouveaux défis qui interpellent les acteurs sociaux. Les participantes et les participants pourront y entendre la professeure et chercheure féministe Diane Lamoureux, les militants de longue date Nicole Jetté et Jean-Claude Icart ainsi que des plus jeunes figures du mouvement social : Tania Larivière, Émilie Nicolas et Virginie Larivière.

Les activités publiques du CJF favorisent la réflexion, le débat et la prise de parole démocratique sur des questions d’actualité. La Journée d’étude annuelle en constitue une des composantes importantes. « Cette année, nous avons décidé de faire le pont entre les générations. Nous croyons sincèrement qu’il est nécessaire d’analyser ce qui a été accompli, de bien cerner les changements de conjoncture afin de mieux poursuivre nos luttes militantes », précise Élisabeth Garant, directrice générale du CJF.

Inscription avant le 24 mars en ligne ou par la poste, consultez le site du CJF

Programme de la journée
Événement Facebook

Fondé en 1983 par les jésuites, le Centre justice et foi est un centre d’analyse sociale qui pose un regard critique sur les structures sociales, politiques, économiques, culturelles et religieuses. Il publie la revue Relations et organise différentes activités publiques, notamment les Soirées Relations. Son secteur Vivre ensemble développe une expertise sur les enjeux d’immigration, de protection des réfugiés ainsi que sur le pluralisme culturel et religieux.