Édition du 22 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Pauvreté

29 mai : première action d’une série planifiée par le Collectif en vue du prochain plan d’action gouvernemental

Au Québec, une personne sur dix se trouve en situation de survie. Ce sont 842 000 personnes dont le revenu n’est pas suffisant pour combler leurs besoins de base. Pourtant, le droit à un revenu décent est un droit reconnu.

Pour plusieurs, la solution à ce scandale ne passe que par le travail. Or, parmi ces 842 000 personnes, des centaines de milliers sont déjà en emploi… C’est que le salaire minimum, même à raison de 40 heures par semaine, ne permet pas d’atteindre le Seuil de faible revenu de Statistique Canada.

Face à ces réalités inacceptables, et face à l’ampleur des préjugés à l’endroit des personnes qui les subissent, les mesures partielles ou à la pièce s’avèrent très peu efficaces. Ce qu’il faut pour lutter efficacement contre la pauvreté, c’est un plan global et structuré. Et ça tombe bien, il y a justement une occasion en or de promouvoir un tel plan au cours des prochains mois.

Vers un nouveau plan d’action

Comme son titre l’indique, le Plan d’action gouvernemental pour la solidarité et l’inclusion sociale 2010-2015 arrivera à échéance dans quelques mois. Logiquement, le gouvernement devrait donc en présenter un nouveau d’ici la fin de l’année 2015. C’est pourquoi le Collectif a décidé de mener, d’ici là, une série d’actions pour faire entendre (et comprendre !) au gouvernement que la situation a assez duré et qu’il doit impérativement, au nom des droits humains, introduire des mesures énergiques et efficaces dans son prochain plan d’action en matière de lutte contre la pauvreté.

Une première action

Une première de ces actions aura lieu le 29 mai prochain. De la Gaspésie à Montréal, en passant par le Lac-Saint-Jean et l’Estrie, des cloches de toutes sortes, dont celles de plusieurs églises et cathédrales, retentiront ce jour-là sur l’heure du midi pour interpeller le gouvernement du Québec et lui signifier que nous voulons un plan d’action :

• Qui assure à toutes et à tous un revenu suffisant pour couvrir l’ensemble de leurs besoins de base ;

• Qui augmente le salaire minimum afin de permettre aux gens travaillant à temps plein de sortir de la pauvreté ;

• Qui réduit les inégalités socioéconomiques entre les plus pauvres et les plus riches ;

• Qui vise à changer les mentalités et à contrer les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté ;

• Qui améliore l’accès, sans discrimination, à des services publics universels et de qualité.
Pour savoir si des cloches se feront entendre dans votre région, et si c’est le cas, quelle forme précise prendra l’action (rassemblement, soupe populaire, distribution de tracts, etc.), consultez la liste des actions prévues à l’adresse suivante : http://www.pauvrete.qc.ca/?On-sonne-les-cloches-pour-un.

Mettons fin au scandale de la pauvreté.

Faisons connaître notre solidarité avec les personnes qui la subissent au quotidien. Soyons nombreux et nombreuses à répondre à cet appel à l’action !

Sur le même thème : Pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...