Édition du 15 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

Annonce d'acquisition de RNC Média par Cogeco - Une annonce inquiétante pour le droit du public à l'information (FNC-CSN)

MONTRÉAL, le 24 avril 2018 - La Fédération nationale des communications (FNC-CSN) et le Syndicat des employé(e)s en communications de l’Abitibi-Témiscamingue (FNC-CSN) sont inquiets par l’annonce de l’acquisition de dix stations de radios de RNC Média par le groupe Cogeco. Le phénomène grandissant de concentration des médias au Québec est préoccupant pour les travailleuses et les travailleurs des communications, mais surtout pour la population des régions qui voit la diversité des sources d’information s’effriter.

« Nous craignons que cette fusion ait des impacts négatifs majeurs sur la diversité, la pluralité et la proximité de l’information transmise aux citoyennes et aux citoyens, explique Pascale St-Onge, présidente de la FNC-CSN. De plus, nous sommes préoccupés quant à l’avenir des emplois, car ces restructurations et transactions amènent souvent de nombreux bouleversements parmi les salariés ».

Dans le contexte de la crise de la presse écrite, la FNC-CSN rappelle toute l’importance du rôle des radios régionales dans la production et diffusion de l’information.

« Pour l’instant, il est trop tôt pour évaluer l’impact sur les emplois, explique Christian Bergeron, vice-président du Syndicat des employé(e)s en communications de l’Abitibi-Témiscamingue (FNC-CSN), mais il est clair pour nous que Cogeco doit préserver la mission régionale de RNC Média. Il en va de la qualité de l’information transmise à la population. Évidemment, nous garderons l’œil ouvert pour qu’il n’y ait pas de pertes d’emploi. »

« Le gouvernement et la population doivent se préoccuper de tous ces changements dans l’univers médiatique. L’information ne peut pas être considérée comme une simple marchandise qu’on peut vendre et s’échanger. Le droit du public à l’information doit être au cœur des décisions qui se prennent dans ce secteur », ajoute Pascale St-Onge.

La FNC-CSN suivra de près les audiences du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) en ce qui concerne le transfert de licence et l’autorisation de la transaction. Elle interviendra si les emplois sont affectés ou si elle perçoit un danger pour le droit du public à l’information.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...