Édition du 19 novembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Contre la guerre

Arrêt immédiat de la vente d'armes à la Turquie

 : Un rassemblement devant le bureau de Justin Trudeau demande la fin de tout commerce d’armes avec la Turquie

MONTRÉAL, 20 octobre 2019 - Ministre des Affaires étrangères Chystia Freeland, Premier ministre Justin Trudeau, et le Parti Libéral sont complices des violations des droits humains de l’armée turque, et la campagne de nettoyage ethnique à l’encontre des Kurdes dans le Nord-Est Syrien, aussi nommé Rojava. La suspension ’temporaire’ des nouveaux contrats de ventes d’armes à la Turquie est simplement inappropriée. À travers le Canada, des gens défendants les droits humains demandent que le Canada :

•cesse toutes les ventes d’armes et de technologies militaires à la Turquie incluant les contrats déjà existants ;

•mette fin à toutes négociations pour de futures contrats de vente d’armes ou de technologies militaires avec la Turquie ;

•apporte son soutien au project démocratique amené par les kurdes et condamne les crimes de guerre et la tentative de génocide de la Turquie.

Même au Québec, CAE inc., Pratt et Whitney et Genetec par exemple, des compagnies dans le domaine de l’aviation et la sécurité, produisent du matériel militaire avancé utilisé par la Turquie pour de l’entrainement ou des opérations militaires. Nous appellons le gouvernement à mettre fin à la complicité du Canada.

Le nouveau système mit en place au Rojava est basée sur des principes de démocratie directe, d’écologie et d’égalité. Le Canada clame faussement que la coopération entre les Forces armées canadiennes et la Turquie est basée sur des "valeurs démocratiques". Pour réellement défendre les valeurs démocratiques le Canada doit immédiatement cesser sa collaboration avec la Turquie et condamner fortement les crimes de guerre de la Turquie.

Le 18 octobre 2019, Amnistie Internationale a signalée avoir des "Preuves accablantes de crimes de guerre et d’autres violations commises par les forces turques et des groupes armés qui leur sont affiliés" incluant "des attaques illégales qui ont fait des morts et des blessés parmi la population civile". The Guardian a aussi déclaré que la Turquie est en "violation de la trève de 5 jours négociée par les États-Unis." Le refus du Parti Libéral de mettre fin à toutes les ventes d’armes à la Turquie est inacceptable. Considérant que le rôle du Canada au Rojava est limité, minimalement ces demandes devrait être acceptées et appellons les électeurs à en faire un enjeu électoral.

Source : Rojava Montreal

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Contre la guerre

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...