Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Pauvreté

Audiences de la Régie de l'énergie sur les tarifs d'électricité : Toute hausse de tarifs sera de trop pour les personnes vivant dans la précarité (FCPASQ)

MONTRÉAL, le 6 déc. 2013 - En ce premier jour des audiences de la Régie de l’énergie relatives à l’établissement des tarifs d’électricité pour 2014-2015, le Front commun des personnes assistées sociales du Québec (FCPASQ) tient à souligner l’absurdité de la situation. En ces temps de Guignolée, où les citoyens plus fortunés sont invités à donner pour pallier à l’inaction du gouvernement du Québec face aux inégalités sociales, ce même gouvernement demande à la Régie de l’énergie d’accorder des hausses de tarifs qui auront un impact profond sur la situation financière des personnes vivant dans la précarité. Le gouvernement du Québec a même mis fin au gel du prix du bloc patrimonial d’électricité et la Régie de l’énergie n’a aucun pouvoir sur ce choix politique.

Le FCPASQ peut déjà prévoir que la Guignolée aura encore plus à faire l’an prochain, puisque la hausse de tarifs d’électricité aura pour effet d’appauvrir considérablement les personnes les plus défavorisées de notre société qui vivent souvent dans des logements mal isolés, par manque de choix. En effet, pour 2014, la facture d’électricité pourrait augmenter de 80 $ par ménage, voire de 100 $ et même de 150 $ pour les locataires dont le logement est mal isolé ou les propriétaires d’une maison.
« Pourquoi le gouvernement du Québec choisit-il d’augmenter les tarifs d’un service essentiel, tel que l’électricité ? C’est grâce à l’électricité qu’une personne pourra se chauffer, stériliser les biberons, prendre une douche, avoir de la lumière, mais plusieurs ménages ne peuvent pas se payer ce service et avec la hausse prévue, de moins en moins pourront se le payer » déplore Amélie Châteauneuf, porte-parole du FCPASQ.

La porte-parole dénonce le choix du gouvernement : « Les personnes assistées sociales, les personnes âgées qui reçoivent le supplément de revenu garanti et les travailleuses au salaire minimum n’ont pas de marge de manœuvre dans leur budget. Elles ne peuvent pas couper dans la nourriture : elles souffrent déjà de la faim ». Le FCPASQ demande au gouvernement de renoncer à toute hausse de tarifs qui concerne les services essentiels, comme l’électricité.

Le FCPASQ est un regroupement national d’une trentaine d’organismes locaux ayant pour mission de défendre les droits des personnes assistées sociales.

Sur le même thème : Pauvreté

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...