Édition du 13 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Budget fédéral 2014

Budget 2014 - Favoriser les entreprises au détriment des droits de la population

MONTRÉAL, le 12 févr. 2014 - Pour la coalition Pas de démocratie sans voix (PDSV) le constat est encore une fois très clair : sous le couvert d’une soi-disant saine gestion des finances publiques canadiennes, le gouvernement Harper s’attaque de plus belle à la démocratie canadienne par ses coupures dans la fonction publique fédérale et dans le filet social, éléments pourtant essentiels à de bonnes pratiques démocratiques dans ce pays.

PDSV déplore que le gouvernement fédéral fasse passer pour de bonnes nouvelles des investissements qui ne feront que réparer les pots qu’il a lui-même cassés par ses coupures idéologiques des dernières années.

L’exemple le plus éloquent est l’investissement de 390 millions $ et l’embauche (pour ne pas dire la réembauche) de 200 inspecteurs dans l’espoir de renforcer le système canadien de salubrité des aliments. Rappelons que les coupures dans ce secteur lors du budget 2012 avaient été dénoncées par Pas de démocratie sans voix et ont été en cause dans le scandale du bœuf albertain de la compagnie XL Foods.

À l’instar du Centre canadien de politiques alternatives (CCPA), PDSV s’inquiète que ce budget passe sous silence les 14 milliards $ en coupures annoncées au cours des dernières années, à la fonction publique et aux différents services fédéraux aux cours des dernières années, et qui prendront effet en 2014. Combien d’autres scandales de ce genre se produiront parce que le fédéral aura coupé dans la recherche, la surveillance et les services offerts aux Canadiens et Canadiennes ?

Quelles seront les conséquences pour les travailleurs et travailleuses qui, au lieu de se voir assurer un meilleur accès à l’Assurance emploi verront les cotisations être réduites, sous le prétexte de favoriser la création d’emploi ?

Comment le gouvernement peut-il maintenir à seulement 15% le taux d’imposition des entreprises (taux qui était à 28% en 2000), jugé inefficace par bon nombre d’analystes, subventionner encore généreusement l’industrie de l’automobile, n’imposer aucune contraintes financières à l’industrie pétrolière et mettre fin, par la même occasion, à des subventions au logement social, avec comme conséquence la perte 14 000 logements abordables ?

Encore une fois, le gouvernement Harper démontre que son idéologie est unidirectionnelle : favoriser les entreprises aux dépends des travailleurs, réduire la taille de l’État même si les droits des citoyens et citoyennes sont brimés au passage.

Pas de démocratie sans voix est une coalition d’organismes québécois de différents mouvements sociaux mise sur pied en juin 2010 à la suite de la publication d’une déclaration dénonçant les orientations politiques et idéologique du gouvernement Harper (alors minoritaire) signée par plus de 130 organismes. www.pasdedemocratiesansvoix.qc.ca

Sur le même thème : Budget fédéral 2014

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...