Édition du 20 octobre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Commissions scolaires des Portages-de-l'Outaouais et des Draveurs - La détérioration des conditions de travail fait mal au personnel de soutien (CSQ)

GATINEAU, QC, le 5 mai 2014 - « Comme ailleurs au Québec, la tâche du personnel de soutien des commissions scolaires des Portages-de-l’Outaouais et des Draveurs s’est alourdie au cours des dernières années à la suite des coupes imposées en éducation et des abolitions de postes qui en ont découlé. Les conditions de travail et salariales se sont détériorées à un tel point qu’il est devenu très difficile de retenir le personnel et d’attirer une relève. »

Tel est le portrait de la situation du personnel de soutien scolaire de la région de l’Outaouais que brosse Pierre Provençal, président du Syndicat du soutien scolaire de l’Outaouais (SSSO-CSQ) qui regroupe 1 800 membres.

« Alors que nos commissions scolaires augmentent la tâche du personnel de soutien, notamment en ne remplaçant pas les retraites progressives, et que plusieurs employés ne font pas suffisamment d’heures pour s’assurer un salaire décent, nous devons faire face à un grave problème d’attraction et de rétention du personnel. Il est évident que nos commissions scolaires ne sont plus compétitives dans une région où le gouvernement fédéral et les commissions scolaires de l’Ontario offrent des salaires plus élevés d’au moins 10 000 $ à 20 000 $ par année », explique Pierre Provençal.

Des postes difficiles à combler

Le président du SSSO-CSQ soutient qu’il n’est pas surprenant que plusieurs postes offerts ne soient pas comblés.

« C’est particulièrement le cas pour des postes d’électriciens, de techniciennes en organisation scolaire, d’ouvriers spécialisés et d’autres, pour la simple et bonne raison que les salaires offerts sont trop bas. Et comme si ce n’était pas suffisant, il y a d’autres cas où, à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, c’est la direction elle-même qui rend l’accès à des postes plus difficile, justement pour favoriser certaines candidatures », dénonce Pierre Provençal.

Des tâches connexes qui s’additionnent

Le leader syndical renchérit en déplorant le fait qu’au fil des ans, les tâches connexes ne cessent d’augmenter pour plusieurs catégories d’emplois du personnel de soutien.

« Sous prétexte de l’obligation du personnel de remplir toute autre tâche connexe, l’employeur hausse constamment la charge de travail. C’est particulièrement vrai pour les ouvriers d’entretien à la Commission scolaire des Draveurs, ainsi que pour les agentes et agents de bureau, classe 1, et les techniciennes en service de garde à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais. De même, à cette dernière commission scolaire, on abolit ou diminue des postes d’ouvriers et tuyauteurs dans les écoles secondaires pour transférer leur tâche à l’équipe volante », s’indigne Pierre Provençal.

Des besoins qui augmentent

Le président du SSSO-CSQ ajoute qu’à la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, il y a augmentation notable de la clientèle, sans qu’il y ait ajout de ressources pour répondre aux besoins réels. En effet, on a construit deux nouvelles écoles, en plus de procéder à des agrandissements dans deux établissements. Toutefois, il reconnaît qu’il y a eu un certain effort afin d’augmenter les heures des techniciennes et techniciens en éducation spécialisée.

Des salaires qui doivent être plus élevés

En terminant, le président du syndicat du personnel de soutien dit souhaiter que les autorités des deux commissions scolaires tentent d’influencer le gouvernement et la Fédération des commissions scolaires du Québec pour que tous prennent conscience du coût très élevé de la vie dans la région.

« Dans ce contexte, le salaire de nos membres doit leur permettre de vivre dignement et pas seulement de survivre. Cela peut se faire en augmentant le salaire mais également en accordant des postes comptant un plus grand nombre d’heures », conclut Pierre Provençal.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...