Édition du 6 décembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Compressions dans les services de soins spirituels : l'APTS demande au ministre Barrette d'intervenir

LONGUEUIL, QC, le 10 janv. 2017 - L’APTS s’inquiète pour la qualité des services en soins spirituels offerts aux personnes en fin de vie. En effet, les multiples vagues de compressions budgétaires qui se succèdent sont en train d’en venir à bout dans le réseau de la santé et des services sociaux du Québec. « Dans certains établissements, les gardes ont carrément été supprimées pour des raisons budgétaires le soir, la nuit et les fins de semaine. Le message que l’on envoie aux patients est brutal : ne vous avisez pas de mourir après 16 h en semaine, ni le samedi ou le dimanche, ou vous ne recevrez pas de service. C’est inhumain, s’indigne la présidente de l’APTS, Carolle Dubé. Le ministre Barrette a le devoir de s’assurer que les patients en fin de vie accèdent aux services auxquels ils ont droit. C’est une question de dignité. »

Les soins spirituels sont pourtant considérés par la Loi sur les services de santé et les services sociaux (LSSS) comme faisant partie des soins essentiels devant être offerts à la population. « Encore une fois, ce sont les personnes les plus vulnérables qui écopent, ainsi que leur famille, dénonce Carolle Dubé. Les intervenants en soins spirituels offrent un service unique et irremplaçable aux croyants de toutes les religions et à ceux qui désirent se confier à une personne qui a fait de la compassion son métier. »

Les intervenants en soins spirituels ont des responsabilités multiples, qui demandent du doigté et une connaissance fine de la spiritualité humaine. En plus d’administrer les sacrements, ils offrent du soutien aux proches, organisent des activités de pastorale et participent, au sein des équipes multidisciplinaires, à l’élaboration des plans d’intervention. Ils sont également de plus en plus consultés sur des questions éthiques concernant les soins de fin de vie. « Ce sont des travailleurs de l’ombre, qui font leur métier discrètement. C’est la nature même de leur travail, rappelle la présidente de l’APTS. M. Barrette, ce n’est pas une raison pour sous-estimer leur importance, qui est capitale. »

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...