Édition du 16 avril 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

France

Contre Darmanin et son projet de loi, combattons le racisme, ouvrons les frontières

Gérald Darmanin «  fait à Mayotte ce qu’il voudrait faire en métropole avec ses mesures sur l’immigration »... Par ces mots, la vice-présidente de la Ligue des droits de l’homme Marie-Christine Vergiat résume bien tout ce que contient la politique de Darmanin et son projet de loi : la chasse aux migrantEs par les méthodes les plus autoritaires.

L’Anticapitaliste
23 mai 2023

Par Nouveau Parti anticapitaliste (NPA)

Crédit Photo
Photothèque Rouge / Martin Noda / Hans Lucas

À Mayotte, l’État français colonial et raciste

Après qu’elle a été différée mais désormais autorisée par la justice, Darmanin poursuit à Mayotte la mise en œuvre de son opération policière visant à démanteler, « décaser » des quartiers entiers, ce qui signifie vouloir expulser 24 000 habitantEs de l’île en deux mois, 400 personnes par jour ! Faisant une fois de plus l’amalgame entre insécurité, délinquance et immigration, il veut faire des plus de 40% de la population venue des autres îles de l’archipel des Comores les responsables de tous les maux, cherchant à attiser toutes les divisions au sein de la population.

Il ne fait pourtant nul doute que c’est bien l’ensemble des habitantEs de Mayotte qui sont discriminés, le droit du sol n’y étant même pas appliqué. De plus, ils sont les premiers à souffrir du sous-développement de l’île et de la précarité qu’il entraîne : 80 à 85 % des MahoraisES vivent en dessous du seuil de pauvreté. Mais l’Etat prétend par exemple lutter contre la grande insalubrité des logements à coups de bulldozer…

En réalité, le ministre de l’Intérieur veut faire faire de l’opération Wuambushu menée à Mayotte les prémisses racistes de la loi immigration qu’il va chercher à faire adopter au Parlement après l’été.

Mettre le projet de loi à la poubelle

Après avoir été différé en plein mouvement contre la réforme des retraites par crainte d’une contagion de la contestation, le projet de loi « Asile-immigration » revient aujourd’hui dans le débat. Sans surprise, son contenu est dans la logique utilitariste et répressive des lois antérieures, en les durcissant toujours plus. Darmanin a dit vouloir «  rendre la vie impossible aux migrantEs ». Pour cela, le projet remet en cause le droit d’asile. Au prétexte d’accélérer la procédure, en fait, les droits des réfugiéEs pour leur défense seront restreints. De plus, de nouvelles mesures répressives sont proposées pour criminaliser les migrantEs, l’objectif est de multiplier les OQTF (obligation de quitter le territoire) et d’augmenter les expulsions.

Mais comme le patronat a toujours besoin d’une main-d’œuvre jetable et corvéable à merci, Darmanin propose de faire un « tri » odieux entre les migrantEs. Ainsi, un titre de séjour temporaire d’un an serait créé, uniquement pour les travailleurEs employés dans les « métiers en tension », dont la liste varie selon les besoins, les époques et les lieux géographiques, mais qui se caractérisent tous par des salaires faibles et des conditions de travail pénibles !

Nous ne les laisserons pas faire !

Accusé par le RN de faire du « copier-coller » du programme présidentiel de Marine Le Pen, LR va participer à la concertation proposée par le pouvoir autour de son projet de loi pour se livrer à la surenchère la plus nauséabonde. Mais en braconnant sur les terres de l’extrême droite, Macron, Darmanin et l’ensemble de la droite ne font que renforcer la propagande anti-migrantEs qui reste le fonds de commerce des fachos de tous poils. Un jeu très dangereux car il n’y a pas de meilleure façon de dérouler le tapis rouge à l’extrême droite.

Sans attendre les prochaines manifestations spécifiquement contre le projet porté par Darmanin, il y a donc urgence à s’emparer des prochaines journées de mobilisation, à commencer par celle du mardi 6 juin contre la réforme des retraites. Car les luttes ne se divisent pas, et nous avons besoin de l’unité la plus grande et de conjuguer les mobilisations autour des questions sociales et démocratiques : pour un accueil digne des migrantEs, pour la liberté de circulation et d’installation.

Le mardi 23 mai 2023

NPA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : France

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...