Édition du 24 novembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

États-Unis

D’une élection présidentielle à l’autre

Quand Trump, malgré ses 25 000 mensonges recensés au cours des quatre dernières années, parvient à accroître de manière significative ses appuis électoraux…

Lors de l’élection présidentielle de 2016, Trump a obtenu 63 millions de votes. En novembre 2020, ce sont 69,5 millions d’Américaines et d’Américains qui ont voté pour lui. Une augmentation spectaculaire de 6,500,000 votes. Le résultat qu’il a obtenu, cette fois-ci, est "le deuxième plus haut de l’histoire (derrière Joe Biden, évidemment)"[1]. Incroyable, ce président qui s’est amusé à pulvériser les normes comportementales généralement attendues d’une personne occupant le poste qu’il détient depuis janvier 2017 a réussi à accroître, de manière impressionnante, ses appuis électoraux. C’est renversant. Il faut croire que durant son règne il a incarné une idée (« Make America Great Again ») et il a posé des gestes qui ont plu à une frange importante de l’électorat américain qui se qualifie pour exercer son droit de vote. Cette croissance du vote en sa faveur est d’une tristesse pathétique à constater. À quoi s’attendre de celles et ceux qui ont foi en lui et qui l’ont appuyé le 3 novembre dernier ? C’est la question que plusieurs se posent en ce moment. C’est la question pour laquelle nous n’avons hélas aucune réponse. Il en est ainsi, car l’histoire à venir, l’histoire qui s’écrira, relève du domaine de la contingence et pour cette raison elle reste, pour toutes et tous, imprévisible. J’ai déjà entendu quelqu’un dire un jour (Jacques Parizeau je crois) : «  Le plus surréalisme reste à venir  ». Au sud du 45e parallèle, il y a possiblement une multitude de personnes qui se demandent combien de temps elles devront rester confinées pour éviter les conséquences du délire de cet homme à l’égo démesurément enflé (et nettement surdimensionné) qui montre des signes qu’il vit dans un monde parallèle. CertainEs spécialistes en psychanalyse n’hésiteraient pas à parler ici de la mégalomanie d’un paranoïaque. En tout temps, il ne faut surtout pas que le désir de gloire (ou le désir excessif de puissance) devienne contagieux.

Yvan Perrier

11 novembre 2020

10h

[1] (Guillaume Bourgeault-Côté, Le Devoir, Les samedi 7 et dimanche 8 novembre 2020), p. B4.

Zone contenant les pièces jointes

Yvan Perrier

Yvan Perrier est professeur de science politique depuis 1979. Il détient une maîtrise en science politique de l’Université Laval (Québec), un diplôme d’études approfondies (DEA) en sociologie politique de l’École des hautes études en sciences sociales (Paris) et un doctorat (Ph. D.) en science politique de l’Université du Québec à Montréal. Il est professeur au département des Sciences sociales du Cégep du Vieux Montréal (depuis 1990). Il a été chargé de cours en Relations industrielles à l’Université du Québec en Outaouais (de 2008 à 2016). Il a également été chercheur-associé au Centre de recherche en droit public à l’Université de Montréal.
Il est l’auteur de textes portant sur les sujets suivants : la question des jeunes ; la méthodologie du travail intellectuel et les méthodes de recherche en sciences sociales ; les Codes d’éthique dans les établissements de santé et de services sociaux ; la laïcité et la constitution canadienne ; les rapports collectifs de travail dans les secteurs public et parapublic au Québec ; l’État ; l’effectivité du droit et l’État de droit ; la constitutionnalisation de la liberté d’association ; l’historiographie ; la société moderne et finalement les arts (les arts visuels, le cinéma et la littérature).
Vous pouvez m’écrire à l’adresse suivante : yvan_perrier@hotmail.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : États-Unis

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...