Édition du 9 avril 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Déclaration de Bea Bruske : Les syndicats du Canada sont solidaires avec les travailleuses et travailleurs du gouvernement fédéral

Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada, a publié la déclaration suivante en solidarité avec les membres de l’AFPC. Les syndicats du Canada sont solidaires des travailleuses et travailleurs du gouvernement fédéral dans leur lutte pour un processus de négociation équitable.

Leur message au Conseil du Trésor et à l’Agence du revenu du Canada est clair : l’employeur doit cesser de tenir leur travail pour acquis, qu’ils ne veulent pas s’appauvrir davantage et qu’ils sont prêts à se battre.

Ces travailleuses et travailleurs fournissent les services indispensables dont les Canadiens ont besoin ; ils nettoient et entretiennent les navires de la Garde côtière, inspectent les aliments que nous consommons et veillent à ce que les prestations vitales de l’assurance-emploi, du Régime de pensions du Canada et de la Sécurité de la vieillesse parviennent aux personnes qui en dépendent. Ces travailleurs sont essentiels à notre économie.

Lorsque le gouvernement fédéral réduit les salaires de ses employés, cela se répercute sur tous les travailleurs de tous les secteurs, qu’ils soient du secteur public ou du secteur privé, syndiqués ou non syndiqués – ces travailleurs en subissent également les conséquences et voient leurs salaires baisser davantage.

Partout, les travailleuses et travailleurs sont au bout du rouleau – le coût de la vie atteint des sommets que nous n’avons pas vus depuis quarante ans, tandis que les salaires continuent de reculer.

Les membres de l’AFPC sont sans contrat depuis près de deux ans, ce qui les oblige à s’endetter davantage et à faire des choix difficiles pour joindre les deux bouts.

Ce que veulent les travailleuses et travailleurs du gouvernement fédéral n’est pas exagéré : des salaires équitables, une fonction publique plus inclusive avec une formation obligatoire portant sur la lutte contre le racisme, la discrimination et le harcèlement, et l’ajout du télétravail et du droit à la déconnexion dans leurs conventions collectives.

Nous exhortons le gouvernement fédéral d’offrir à ces travailleurs les conditions de travail équitables qu’ils méritent.

Les syndicats du Canada envoient un message sans équivoque : une éventuelle grève des membres de l’AFPC serait l’une des plus importantes de l’histoire du Canada. Nous sommes unis et nous ne reculerons pas.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...