Édition du 29 novembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections québécoises 2022

Front commun pour des soins dentaires pour tous

La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles et ses partenaires réclament un engagement ferme de la part des partis provinciaux pour la création d’un programme québécois de soins dentaires qui couvrirait la totalité de ces soins, autant préventifs que curatifs. La coalition suggère l’implantation graduelle d’une telle couverture, en commençant pour les jeunes de moins de 18 ans et pour les aînés de 65 ans et plus.

« Malheureusement, c’est un sujet qui passe totalement sous le silence pendant cette campagne électorale », affirme en conférence de presse l’organisateur communautaire de la Clinique communautaire, Stéphane Defoy. Aucun parti politique n’a répondu jusqu’à maintenant au cri du cœur de la Clinique communautaire et de ses partenaires.

« La situation chez les aînés, elle est catastrophique, et pour les enfants, ce n’est pas toujours mieux. »

Lauréanne Dussault-Desrochers, membre du conseil d’administration des Médecins québécois pour un régime public (MQRP), est catégorique : beaucoup plus que des considérations esthétiques sont en jeu lorsqu’on parle de soins buccodentaires.

« On reporte sa chirurgie cardiaque parce que ses dents cariées le mettent trop à risque de complications », illustre la médecin résidente, faisant référence à un patient type.

La difficulté d’accès aux soins touche disproportionnellement les gens plus âgés. « Une grande majorité des personnes aînées actuellement sont partiellement ou complètement édentées », déplore la porte-parole de la Coalition pour la dignité des aînés, Gisèle Daoust.

« Pour ajouter au drame, il y a 33% des personnes aînées qui vivent avec moins de 20 000 $ par année […] Est-ce qu’il en reste beaucoup pour se payer un dentier ou un partiel à 1200 $ l’unité ? Non, donc elles restent édentées et continuent de manger mou », ajoute-t-elle.

Le Québec, champion des dépenses en soins dentaires

L’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) détermine, dans une étude récente analysant l’accessibilité et le coût des soins dentaires au Québec et les impacts économiques d’une couverture universelle au Canada, que le Québec est la province au Canada où les soins dentaires sont les plus dispendieux. En 2019, en incluant les primes d’assurance privée, les ménages québécois ont dépensé 510 $ en moyenne en santé dentaire.

« Un accès universel aux soins de santé buccodentaires est non seulement souhaitable pour la population, dont l’état de santé s’améliorerait, mais également pour le réseau de la santé, puisque la pression sur les urgences s’en trouverait diminuée », conclut par ailleurs l’IRIS dans son étude.

Quelle est la couverture actuelle des soins dentaires au Québec ?

La Régie de l’assurance maladie du Québec (RAMQ) couvre certains services pour certains groupes dans la population :

– Les enfants de moins de 10 ans peuvent bénéficier de soins dentaires curatifs gratuits, mais les soins préventifs doivent être payés. Par exemple, les examens annuels et les plombages sont couverts, mais les nettoyages et détartrages ne le sont pas.
– Les prestataires d’une aide financière de dernier recours (incluant l’aide sociale) ont accès à des soins dentaires de base gratuits, la couverture variant selon la durée depuis laquelle une personne est prestataire.

La Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles met par ailleurs à la disposition de tous un guide simplifié des soins dentaires courants offrant plus de détails, sur son site Internet.

Nicolas Monet

Journaliste pour le journal Métro.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections québécoises 2022

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...