Édition du 20 août 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Luttes syndicales

Fuite de données à Revenu Québec Le SPGQ s'inquiète pour la sécurité de ses membres

Québec, le 7 août 2019 — La fuite de renseignements de 23 000 employés et anciens employés de Revenu Québec inquiète le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec (SPGQ). Devant la montée en puissance du vol de données et d’identité, le syndicat estime que la réponse et les actions de la direction de Revenu Québec sont discutables.

« L’employé de Revenu Québec qui avait légitimement accès à ces données dans l’exercice de ses fonctions n’est pas un membre du SPGQ. Cependant, le syndicat s’alarme que les renseignements personnels de certains de ses membres puissent avoir été subtilisés », déclare Line Lamarre, présidente du SPGQ.

Le syndicat s’explique mal que la direction de Revenu Québec ait été informée de la situation dès le 25 juillet, tandis que ses employés n’ont été informés qu’aujourd’hui, soit 13 jours plus tard. « Les employés concernés sont susceptibles d’être mis en danger par des organisations criminelles qui peuvent utiliser ces informations à mauvais escient. Si Revenu Québec accorde la plus haute importance à la protection des renseignements personnels des citoyens et de ses employés, il y a donc manifestement urgence de mettre en place des mécanismes empêchant un employé de quitter le bureau avec des données sensibles », illustre la présidente du SPGQ.

De plus, le SPGQ est consterné par la décision de la direction de Revenu Québec de ne pas avoir communiqué avec lui pour l’informer que les données de ses membres avaient été subtilisées. Informer le syndicat aurait dû être le premier geste posé par Revenu Québec.

« Comment se fait-il qu’un simple employé puisse avoir légitimement accès à ces données administratives surtout liées aux ressources humaines dans l’exercice de ses fonctions ? Qui lui a donné l’autorisation de sortir ces informations des bureaux de Revenu Québec ? Faut-il s’inquiéter de la confidentialité du service des ressources humaines de Revenu Québec ? Voilà autant de questions pour lesquelles le syndicat souhaite obtenir des réponses, et ce, dans les meilleurs délais », conclut Line Lamarre.

À propos du SPGQ

Le SPGQ est le plus grand syndicat de personnel professionnel du Québec. Créé en 1968, il représente près de 28 000 spécialistes, dont environ 20 000 dans la fonction publique, 5 050 à l’Agence du revenu du Québec et 2 950 en santé, en éducation et dans les sociétés d’État.

Source
Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Luttes syndicales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...