Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé

Il est urgent d’améliorer les conditions de vie de nos aînés. Le temps de la réflexion est dépassé !

Québec, le 28 mai 2020 - La Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (FCAAP) accueille favorablement l’annonce du Protecteur du citoyen de tenir une enquête « impartiale et indépendante » sur la situation des aînés vivant en CHSLD et en résidences privées pour aînés (RPA).

La crise actuelle met en lumière des problématiques qui existent déjà depuis de nombreuses années dans les milieux d’hébergement. Au fil des ans, nous avons été les témoins d’un désengagement progressif de l’État sur le plan des soins et des services, mais aussi sur le plan matériel, laissant ainsi plusieurs établissements se dégrader au fil du temps.

Cette situation a donné lieu à une offre accrue du secteur privé en matière d’hébergement des aînés. Les résidences, malgré qu’elles soient soumises à une réglementation, peinent parfois à offrir un milieu de vie répondant aux besoins réels des résidents qui, rappelons-le, ont en moyenne 84 ans. De plus, ce nouveau modèle d’hébergement oblige les aînés à payer de leur poche des coûts (parfois démesurés), notamment en matière de soins à domicile, qui pourraient bien souvent être offerts gratuitement par le CLSC.

D’ailleurs, en matière de soins à domicile, il y aurait également lieu de réaliser une évaluation exhaustive des besoins et d’investir les sommes nécessaires, afin que les aînés puissent bénéficier des services auxquels ils ont droit, et qui leur permettraient de demeurer autonomes plus longtemps.

La réforme du réseau de la santé et des services sociaux, amenée par le projet de Loi 10 en 2015, n’a pas non plus arrangé les choses. Elle a centralisé les pouvoirs de gestion, laissant nos CHSLD sans gestionnaire de proximité, et cela les a grandement fragilisés. La pénurie de main-d’oeuvre a accentué davantage encore cette fragilité.

« Ces constats, la Fédération des CAAP les avait déjà nommés dans son mémoire intitulé Vieillir et vivre ensemble (https://u7061146.ct.sendgrid.net/ls/click?upn=4tNED-2FM8iDZJQyQ53jATUaX7Fs4efQWfp4x-2FJxmDZR3kD9Mp0r2GLjAFELsHQaO5AAcXtqwz56L2a0r98weCq1Hx7liqYLavrnfQkKTd4ckHyGr9uidwDk1ZzcVoBocWy4tRfYyIpGGZp-2FjqrbHBQg-3D-3Dt2aW_L1Ns99IPi-2FERfPRUrN8ORNVuYnbN-2BeNWOt2roLyw3ZtmGqhgklRDcfGovk-2B8MDhSx-2BxbIpL4SXGqCWCnAejYb8V4DI97buhM8x1xC-2B0SF7m7ndpJE-2FO1o9ln74kfQmVk8ZxT3fzyluwfpgfHs6zPnP9RxTuf1bs9qt4afsOtk76xVzUc2kVp5rFpsSvaM1oAvvZw3YKzeUhcMDq6gai5YkRju9Qc78mWJg3-2BnJhUS-2Bih6LE2kHba9Lo3Fj7d1l5eIuNXIFiy3RYyLpSyRAfGuh9GNTxMNoBCssuM5E1Os1MhitAhKPwepUGb-2BT9QN8-2FfWf-2BNMXJPSrMTbOzeGZMECg7LStSZV1yFOHvYq9vJNy4-3D , déposé auprès du Secrétariat aux aînés à l’automne 2017. L’une de nos recommandations était d’ailleurs de repenser la politique d’hébergement pour les aînés dans son ensemble, en prévoyant des investissements suffisants pour proposer une offre d’hébergement diversifiée et répondant aux besoins réels des personnes aînées », souligne Manon Fortin, directrice générale de la FCAAP.

La Fédération des CAAP espère que l’enquête annoncée par la Protectrice du citoyen concernera bien l’ensemble des milieux hébergeant des aînés et des personnes adultes en situation de vulnérabilité et, qu’au final, on arrivera à dépasser le stade de la simple réflexion. Il est urgent de voir de véritables améliorations dans les conditions de vie de nos aînés se concrétiser, que les personnes demeurent en CHSLD (publics ou privés), en résidences privées pour aînés (RPA) ou dans les ressources intermédiaires (RI).

En attendant, la Fédération des CAAP salue néanmoins les efforts actuels du gouvernement pour former et recruter davantage de préposé(e)s aux bénéficiaires d’ici la mi-septembre. C’est un premier pas dans la bonne direction.

À propos des CAAP

Les CAAP sont des organismes communautaires régionaux, mandatés par le ministre de la Santé et des Services sociaux, pour assister et accompagner les usagers du réseau de la santé et des services sociaux (ou leurs représentants) et les résidents qui désirent porter plainte lorsqu’ils sont insatisfaits des soins ou des services reçus. Depuis avril 2019, ils sont aussi mandatés par le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation pour assister et accompagner les personnes vivant en résidences privées pour aînés (RPA) dans le règlement de leurs litiges en matière de baux. Les CAAP sont présents dans toutes les régions du Québec, et leurs services sont gratuits et confidentiels. En 2018-2019, les CAAP du Québec ont répondu à plus de 10 000 demandes de service.

À propos de la Fédération des CAAP

La Fédération des centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (FCAAP) regroupe les Centres d’assistance et d’accompagnement aux plaintes (CAAP). Elle a pour mission de représenter les CAAP membres auprès des instances sur le plan politique, administratif et financier, de les soutenir dans le déploiement de leur mission, d’accroître leur rayonnement et de développer une expertise de contenu sur des sujets ciblés d’intérêt public en santé et services sociaux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...