Édition du 19 janvier 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Il faut continuer de réclamer le brise-glace Diefenbaker

Ce brise-glace sera le joyau de la Garde Côtière dans l’Arctique. Il sera équipé des plus récentes innovations technologiques dont seuls les Chantiers Davie Canada à Lévis sont capables de l’équiper. Il passera toute l’année dans le Grand Nord en étant ravitaillé par le Sud.

On a évoqué ce super-navire pendant les vingt-cinq ans que j’ai passés comme fonctionnaire à l’emploi de cette institution civile pour défendre la souveraineté canadienne dans ces vastes espaces maintenant menacés par le militarisme des Conservateurs et les explorations pétrolières.

En octroyant le contrat de ce brise-glace à Seaspan’s Vancouver Shipyard, les Conservateurs repoussent une demande venant d’une résolution unanime de l’Assemblée Nationale du 13 septembre 2014. Ils offrent à tout le Québec une gifle phénoménale accompagnée de quelques bonbons enrobés comme de l’entretien de bateaux. Mais ils démontrent une fois de plus ce que représente l’absurde et irrationnel cul-de-sac du fédéralisme qui coûte si cher au Québec quand il s’agit de répartir le travail équitablement entre les différentes régions du Canada. Nous nous retrouvons devant un Canada injuste et discriminatoire gouverné par les impuissants Conservateurs

De l’aveu même de Seapan’s Vancouver Shipyard, ce chantier exige déjà de voir augmenter les coûts et les délais pour fournir le navire. La proportion des taxes que les Québécois paient à Ottawa, malgré les affirmations loufoques de Monsieur Couillard, ne reviendront pas sous forme de travail salarié productif pour les ouvriers des Chantiers Davie Canada. La richesse engendrée par ce travail marchand, celui qui la crée véritablement, échappera une fois de plus au Québec.

Il faut continuer de réclamer le Diefenbaker pour le Québec. Et cesser de se contenter du peu quand on pourrait exiger une forme de justice de redistribution qui serait, répète-t-on à tout vent, le fondement d’une Confédération en réalité tout-à-fait inéquitable.

Tristes Conservateurs !

Guy Roy

Guy Roy

l’auteur est membre du collectif PCQ de Québec solidaire à Lévis.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...