Édition du 15 septembre 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Paix

Lire à gauche

L’armée canadienne n’est pas l’Armée du salut

Critique de livre

Après l’Éthique du vampire paru en 2007, Francis Dupuis-Déri nous revient avec L’armée canadienne n’est pas l’Armée du salut, livre paru le 4 mars 2010 chez Lux Éditeur.

Dans ce livre qui rassemble plusieurs lettres ouvertes et autres courtes parutions, Francis Dupuis-Déri, politicologue, antimilitariste et anarchiste le réitère une fois de plus : l’armée canadienne est en guerre et cette guerre doit se terminer.

Il nous rappelle sans gants blancs que cette guerre loin d’être une guerre humanitaire est une guerre sanguinaire, violente et barbare comme le sont toutes les autres guerres. Parfois très crûment, il nous dépeint des images de guerre qui remettent en perspective ce qu’est au juste une guerre. L’auteur dénonce avec férocité la propagande constante de l’armée canadienne qui essaie de nous faire croire que cette guerre est justifiée. Il présente avec clarté les différentes stratégies de propagande de l’armée canadienne ainsi que les luttes et les combats des antimilitaristes.

Les arguments voulant que l’armée canadienne est en Afghanistan pour sauver les femmes afghanes, libérer le peuple et instaurer la démocratie sont déconstruits un à un avec rigueur et passion. Il démontre entre autres que le sort des femmes ne s’est pas amélioré et que le Canada n’a jamais offert le moindre support aux organisations féministes afghanes. On peut bien vouloir prétendre les sauver, mais leur voix n’est jamais entendue et encore moins écoutée. Il rapporte les paroles de quelques femmes afghanes et surprise : Les conditions des femmes ne se sont pas améliorées. Plus encore, ces organisations dénoncent la présence étrangère en Afghanistan.

En fait, des gens meurent par milliers, des milliers d’autres personnes sont blessées, mutilées et doivent quitter leur domicile. C’est la guerre. Une guerre qui est, comme toute autre guerre, fondamentalement injuste. Dans ce livre Dupuis-Déri développe d’ailleurs une théorie qui remet en question le concept même d’une guerre juste, théorie qui mériterait d’être plus souvent entendue et diffusée.

Et chose peu fréquente, Francis Dupuis Déri ose réponsabiliser le simple soldat. On entend souvent dire : même si on est contre la guerre il faut supporter les soldats qui se sacrifient pour leurs pays. Et bien comme il le mentionne si bien, une telle attitude réduit le soldat à une simple machine à tuer. Pourtant le simple soldat n’est-il pas lui aussi un être humain capable de raison et de sens moral ? Quand il tue un autre être humain n’est-il pas conscient qu’il tue un autre être humain ? Une certaine responsabilité ne lui revient donc t-il pas ? Cette analyse peut paraître sévère mais elle semble plus que jamais nécessaire.

Ce qui est génial avec ce livre c’est la dureté du ton. Dupuis-Déri le dit haut et fort, sans retenue ou fioriture : cette guerre et immonde et elle doit se terminer.

Quoi que légèrement moins structuré que « l’Éthique du vampire » probablement en raison du fait qu’il s’agit plutôt d’un recueil, ce livre tout comme le précédent, est un livre à mettre entre toutes les mains et surtout entre les mains de tous les jeunes gens pensant s’enrôler dans l’armée canadienne.

À Lire...

CANADA HORS D’ AFGHANISTAN MAINTENANT !!!

Pascale Rioux

Sur le même thème : Paix

Sur le même thème : Lire à gauche

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...