Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Tragédie de Lac-Mégantic

La MMA vole ses travailleurs mis à pied

La Montréal, Maine & Atlantic Railway refuse de verser à ses travailleurs mis à pied ce qu’elle leur doit en paie de vacances. La convention collective prévoit pourtant explicitement que « si un employé est mis à pied pour n’importe quelle raison, l’employeur doit lui payer la totalité de ses vacances ».

« C’est carrément un vol. La compagnie sait très bien que ces sommes qui ne sont pas payées aujourd’hui, se perdront dans la mer de créanciers en cas de faillite et que les gens n’en verraient alors jamais la couleur », explique le représentant syndical des Métallos, Pierre Arseneau, précisant qu’un grief sera déposé.

Le Syndicat a appris hier que les 13 employés mis à pied (sans compter les personnes en arrêt maladie dont le poste a été aboli) ne recevront pas leur paie de vacances.

En cas de faillite, le Programme de protection des créanciers prévoit que les travailleurs peuvent recevoir seulement jusqu’à 3646 $, pour le salaire non payé, les vacances accumulées et les indemnités de départ. Les salariés n’étant pas considérés comme des créanciers prioritaires, les sommes dues dépassant ce montant risquent de n’être jamais versées.

Syndicat des Métallos (FTQ)

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques.

Sur le même thème : Tragédie de Lac-Mégantic

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...