Édition du 20 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Solidarité Charlie Hebdo

Le Front de Gauche, Ensemble et la manifestation parisienne du 11 janvier 2015

Nous publions trois textes qui illustrent le débat face à la manifestation du 11 janvier 2015 à Paris :

- Le communiqué du Front de gauche
- Un texte d’Ensemble expliquant le retrait de sa signature du texte
- Un texte de membres d’ensemble qui refusent toute participation à cette manifestation.

La participation à cette manifestation soulève le débat sur la manière d’assurer l’autonomie de la gauche face à l’unité nationale à laquelle appelle le gouvernement Hollande suite aux événements récents. Un débat appelé à rebondir. (Rédaction : PTAG)

Communiqué du Front de Gauche

Vendredi 9 Janvier 2015

La douleur face au meurtre politique de nos amis de Charlie Hebdo et des policiers qui les protégeaient reste immense. Nous sommes dans le temps du deuil mais nous espérons que leurs assassins seront vite rattrapés et jugés.

Mercredi nous étions aux rassemblements spontanément organisés. Le FDG appelle naturellement aux marches citoyennes de ce week-end dont celle de Paris entre République et Nation.

Nous manifesterons en hommage à l’équipe de Charlie Hebdo, en solidarité avec leurs proches, leurs collègues et leurs amis. Nous manifesterons au nom de la liberté d’expression et des valeurs défendues par l’équipe de Charlie Hebdo car ce n’est pas n’importe quel journal qui a été attaqué. C’est un journal qui, fondamentalement, s’oppose à l’ordre établi avec une arme, l’humour et la dérision. C’est pourquoi nous manifesterons en refus de tous les racismes, pour l’égalité contre les discriminations, pour une laïcité émancipatrice et la liberté de conscience.

Cette marche est une réplique républicaine contre l’obscurantisme et les intégrismes religieux d’où qu’ils viennent. Le Front de gauche condamne toutes les tentatives d’assimiler les musulmans vivant en France à ces actes terroristes. Les forces qui prônent l’exclusion et la xénophobie n’y ont donc pas leur place à commencer par le FN. Ce serait insulter la mémoire de nos amis.

Nous sommes Charlie et nous le resterons.

Front de Gauche : PCF, PG, Ensemble, GU, R&S


Marche républicaine : Ensemble retire sa signature du texte mais participera

Paris, 9 jan 2015 (AFP) - Ensemble, composante du Front de gauche, a retiré vendredi sa signature du texte appelant à une marche républicaine dimanche à Paris, mais participera quand même au défilé, a-t-on appris auprès de Clémentine Autain, membre d’Ensemble.

« Nous disons oui à l’union populaire mais non à l’union sacrée des partis » politiques, a déclaré à l’AFP Clémentine Autain, qui annonce qu’Ensemble sera toutefois présent à la marche républicaine dimanche « parce qu’il faut qu’il y ait un maximum de monde pour défendre notre attachement à la liberté et à la démocratie ».

Ensemble retire sa signature du texte intitulé « Nous sommes Charlie, défendons les valeurs de la République », et signé jeudi par la CFDT, CFE-CGC,> CFTC, CGT, EELV, Fondation Copernic, Front Démocrate, FSU, Gauche Unitaire, LDH, Licra, MDP, MoDem, Mrap, MRC, Nouvelle Donne, PCF, PG, PRG, PS, SNJ, SNJ-CGT, SOS Racisme, UDI, UMP, UNSA.

« Nous regrettons que le PS et le gouvernement aient choisi de placer la manifestation sous le signe des partis politiques. C’est un piège politique dont profite le FN », a jugé Clémentine Autain. « Il eût été préférable que la presse et/ou les associations de défense des droits de l’Homme appellent à cette marche et que les partis politiques suivent », dit-elle.

Le Nouveau parti capitaliste (NPA) et Lutte ouvrière (LO) n’ont également pas signé le texte. Lutte ouvrière ne participera pas à la manifestation. Elle dénonce dans un communiqué « l’exploitation politique qui est faite maintenant de cet événement par différents partis politiques et surtout par le gouvernement de François Hollande et Manuel Valls ».


« Nous n’irons pas à la manif ce dimanche »

Militant-e-s politiques, syndicalistes, associatifs, membres du courant Ensemble ! et du Front de gauche, nous n’irons pas, ce dimanche 11 décembre, à la manifestation appelée par la quasi-totalité des organisations sociales et politiques de ce pays.

Comme des millions de personnes, nous avons été horrifié-e-s par les attentats du 7 janvier. Mais l’émotion légitime face à l’attaque meurtrière qui a coûté la vie à 12 personnes et blessé plusieurs autres a aussitôt été instrumentalisée et dénaturée par tou-te-s les tenant-e-s de l’ordre dominant pour servir un appel strident à l’ « unité nationale ».

Nous refusons de souscrire, de quelque manière que ce soit, à une quelconque « unité » – qu’elle soit « républicaine », nationale ou internationale – qui n’a jamais eu pour conséquence immédiate et ultime que de mener à plus d’oppression et d’exploitation pour la majorité des populations.

En proposant cette union nationale à Sarkozy, Hollande et Valls préparent le consensus national sur les politiques antisociales, sécuritaires, racistes et xénophobes, en cours et à venir. Cette orientation est dirigée contre notre gauche et contre les opprimé-e-s. Elle est dirigée contre l’espoir qui se lève en Europe au travers de Syriza. C’est pour cela que Samaras se sert sans vergogne de ce drame pour attaquer la gauche radicale grecque et que Merkel, Cameron, Rajoy, Renzi, Junker and cie, ont annoncé leur participation à la manifestation. Elle ne servira qu’à justifier encore plus d’interventions guerrières, et la poursuite effrénée de la « guerre de civilisation », au Moyen-Orient notamment. C’est pour cela que seront également présents Stoltenberg, le secrétaire général de l’Otan, et Avigdor Lieberman, ministre israélien d’extrême-droite des Affaires étrangères.

Et c’est pour cela que nous refusons de nous y associer, directement ou indirectement, de près ou de loin, que ce soit dans le carré de tête ou à la queue du cortège, dans un appel commun ou dans un appel propre. A chaque fois que les forces de gauche se sont ralliées à ce genre d’ « Union sacrée », cela s’est toujours très mal terminé, pour elles comme pour l’ensemble de la société. L’enterrement de Jaurès en 1914 fut un de ces moments de bascule. L’assassinat du symbole du pacifisme fut le prétexte pour entraîner la gauche dans le nationalisme et le soutien à la première boucherie mondiale. Imaginer aujourd’hui qu’un raz de marée populaire débordera l’unanimisme institutionnel ou que nos « propres » drapeaux autres slogans permettront de nous en démarquer est une illusion. Certain-e-s ont fait cette hypothèse après le 21 avril 2002 en imaginant submerger la droite sous les bulletins vote « Chirac ». Le résultat fut l’ascension de Sarkozy, la poursuite des guerres impérialistes, la multiplication des attaques contre les salarié-e-s, les Rroms, les immigré-e-s, les Musulman-e-s…

Nous refusons de participer à une mobilisation soutenue par tous les plus grands terroristes de la planète et organisée depuis les plus hauts sommets d’un Etat responsable de discriminations racistes quotidiennes, d’interventions militaires impérialistes et néocoloniales, de politiques « austéritaires » et anti-écologiques qui créent toujours plus de misère et de désespoir.

Nous appelons toutes les forces de gauche à s’unir pour construire, dans les prochaines semaines une mobilisation antiraciste qui rassemble opprimé-e-s et exploité-e-s dans un combat commun, contre tous les racismes, l’islamophobie, l’antisémitisme…et pour l’émancipation de tout-e-s et de chacun-e.

Antoine (Ensemble ! Vitry-sur-seine), Annick (Ensemble ! Vitry-sur-seine), Danièle (Ensemble ! Paris 19e), Gabriel (Ensemble ! Vitry-sur-seine), Nathan (Ensemble ! Lille), Nicolas (Ensemble ! Paris 19e), Nicolas (Ensemble ! fac d’Orsay).

* https://www.ensemble-fdg.org/content/nous-nirons-pas-la-manif-ce-dimanche

PCF, PG, FG, Ensemble

Sur le même thème : Solidarité Charlie Hebdo

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...