Édition du 20 avril 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Le défi d'une rémunération concurentielle

Année après année, le rapport annuel portant sur l’état et l’évolution de la rémunération des salariés de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ) confirme l’appauvrissement que subissent les professionnelles et professionnels de l’État depuis de nombreuses années.

Année après année, le personnel professionnel de l’État ne cesse de composer avec un retard de rémunération important, même lorsque la rémunération globale est prise en compte. Le régime de retraite et les avantages sociaux n’arrivent pas à combler cet écart. L’écart salarial se creuse inexorablement avec le réseau universitaire, les entreprises publiques et les administrations fédérale et municipale.

Année après année, le Syndicat de professionnelles et professionnels du gouvernement du Québec réclame des ajustements salariaux pour les expertes et experts de l’État. Ils sont incontournables pour maintenir une fonction publique compétente et attrayante, entendu que les salaires y sont bien inférieurs, que des retards salariaux persistent avec tous les secteurs et que la rémunération globale y est fortement à la traîne.

Début 2020, le SPGQ nourrissait l’espoir que les parties patronales et syndicales s’entendent sur la question de la rémunération dans le cadre des travaux du comité relatif à l’expertise, l’attraction et la rétention dans la fonction publique. Malheureusement, ce ne fut pas le cas. Résultat : rien n’a été mis en place pour revoir la classification des emplois, ce qui aurait pu permettre de clarifier et de reconnaître l’expertise du personnel professionnel.

Pour mieux comprendre la politique salariale du gouvernement du Québec, il s’avère utile de lire l’article du professeur (et blogueur) Yvan Perrier, intitulé Sur quels principes asseoir la politique de rémunération du gouvernement du Québec ? et publié sur la tribune Presse-toi à gauche ! du 30 novembre 2020.

Dans cet article, M. Perrier envisage quelques pistes afin d’accorder aux salariés syndiqués une rémunération à la hauteur de la valeur réelle de leur prestation de travail. Il dit notamment ceci :

« Pour être en mesure de mettre un terme à cette situation insoutenable, intolérable et profondément inique et préjudiciable pour plusieurs centaines de milliers de personnes, il va falloir, tôt ou tard, que toutes les parties qui négocient dans les secteurs public et parapublic trouvent un mécanisme adéquat en vue d’accorder aux salariéEs syndiquéEs de ces deux secteurs essentiels à notre qualité de vie en société une rémunération juste (« À travail égal, salaire égal ») et équitable (exempte de biais sexiste). Il va falloir aussi que le gouvernement accepte de négocier librement sa politique de rémunération qu’il a arbitrairement alignée, depuis les années quatre-vingt-dix, sans y déroger, sur la cible à atteindre en matière d’inflation fixée par la Banque du Canada. »

Difficile de poser un diagnostic plus juste !

Pour conclure ce texte, mais aussi pour conclure l’année 2020 qui s’achève, j’aimerais saluer la résilience et la ténacité dont ont fait preuve toutes les professionnelles et tous les professionnels de l’État depuis le début de la pandémie. D’énormes défis se sont présentés sur leur route : s’adapter du jour au lendemain au télétravail, effectuer sa prestation complète malgré la présence d’enfants à la maison, composer avec une perte d’heures de travail, être privé de voir ses amis ou des membres de sa famille, être frappé par la maladie ou la mort de leurs proches, etc.

La constance et la persévérance de toutes ces femmes et de tous ces hommes – malgré l’adversité, malgré l’isolement, malgré le danger – font honneur à l’essence même de ce que sont une professionnelle et un professionnel. À toutes ces personnes qui ont retroussé leurs manches et qui ont lutté contre le découragement et la peur, qui ont fait tout leur possible pour que les Québécoises et les Québécois ne soient pas privés des services essentiels de l’État, je dis bravo et merci !

Dans quelques jours, nous tournerons la page de cette année hors norme. D’ici à ce que 2021 ouvre un nouveau chapitre dans nos vies, je tiens à vous souhaiter une très agréable période de fêtes, empreinte d’amour, de joie, de sérénité, de paix, de repos et de santé !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...