Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Asie/Proche-Orient

Le ghetto israélien

On présente toujours l’État hébreu comme ‘la seule démocratie du Proche-Orient’, un bastion du libéralisme politique et un modèle d’ouverture, vu sa vocation d’accueillir sur son territoire tous les Juifs et toutes les Juives du monde. On l’oppose , bien sûr, au monde arabe environnant, réputé intolérant, autocratique et violent.

Les classes politiques occidentales prétendent soutenir Israël pour des motifs démocratiques et libéraux, et ce, même si l’État hébreu s’est édifié par la violence (et se maintient de la même manière) sur les ruines de l’ancienne Palestine arabe dont les habitant-e-s ont été chassé-e-s, pour la plupart, à certaines exceptions près, qui sont resté-e-s sur place ou ont obtenu la permission de revenir.

En fait, elles appuient le nationalisme israélien et non son libéralisme, au demeurant très relatif ( il n’y a qu’à examiner le sort de la minorité arabe pour s’en convaincre) mais sont trop hypocrites pour le reconnaître.

Le gouvernement Netanyahou a déclaré Israël ‘État juif’ dans un souci de pureté ethnique et incité tous les Juifs et les Juives à s’y établir, dans le but de marginaliser encore davantage les arabos-israélien-ne-s lesquel-le-s représentent le cinquième de la population de ce pays. Et pas question, bien entendu d’accepter le droit au retour des descendant-e-s des Arabes chassé-e-s de Palestine en 1947-48.

Ce qui frappe dans cette situation, c’est qu’Israël apparaît moins comme un État mais comme un ghetto de Varsovie écrasé par les Nazis, sauf que cette fois, les rôles sont inversés : les israélien-ne-s juif-ve-s sont les persécuteur-trices qui font le malheur des Palestiniens et Palestiniennes ceux et celles d’Israël comme ceux et celles en exil. Les crimes du gouvernement israélien à leur endroit ne se comparent pas à ceux des nazis contre les juifs et les Juives, mais ils sont qunad même nombreux et importants.

Il ne peut apparaître que malsain de voir les Israélien-ne-s juif-ve-s non seulement à couteaux tirés avec les Palestiniens et Palestiniennes (et une bonne partie de l’opinion arabe en général) mais aussi à ce point coupé-e-s de leur propre minorité arabe, qui représente 20% de la population totale. Elle est transformée en citoyens et citoyennes de seconde zone sur la terre de leur ancêtres.

On ne se rend pas toujours assez compte de la profondeur du scandale.

Démocratie, vous avez dit ?

Jean François Delisle

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Asie/Proche-Orient

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...