Édition du 18 février 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Aide sociale

Les coupures à l'aide sociale : Un an plus tard, ça fait toujours mal

MONTRÉAL, le 27 févr. 2014 - Un comité d’accueil attendait la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Agnès Maltais, devant le Palais des Congrès où elle prononçait un discours, afin de lui porter le message suivant : « Les coupures à l’aide sociale : un an plus tard, ça fait toujours mal ». Il y a un an, la ministre signait et publiait en catimini un projet de règlement introduisant des coupures importantes à l’aide sociale pour les familles biparentales avec de jeunes enfants et les personnes âgées entre 55 et 57 ans. Le comité d’accueil tenait aussi à être présent pour dénoncer le caractère appauvrissant du budget, alors que le Ministre des Finances, Nicolas Marceau était au Palais des Congrès pour présenter ledit budget à l’invitation de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain.

Les manifestants et manifestantes ont profité de la présence de ces ministres pour dénoncer l’ensemble des coupures qui viennent diminuer les prestations d’aide financière de dernier recours (pensions alimentaires pour enfants soustraites des prestations du parent gardien, coupures pour « vie maritale », etc.) et pour revendiquer des prestations qui permettraient à toutes et tous de vivre dignement.

Plusieurs personnes étaient présentes pour scander des slogans, tels que « s’attaquer aux enfants, c’est pas très impressionnant » afin de dénoncer le fait que des enfants souffrent des coupures effectuées et du détournement de leurs pensions alimentaires. Le Parti Québécois s’était d’ailleurs engagé à mettre fin à ce détournement, pour ensuite faire volte-face après avoir pris le pouvoir.

La porte-parole du Front commun des personnes assistées sociales (FCPASQ), Amélie Châteauneuf, explique les raisons derrière la mobilisation des personnes qui aura aussi lieu dans d’autres régions : « Les coupures à l’aide sociale, annoncées il y a un an, ont toujours des impacts dramatiques sur des milliers de personnes et de familles. En octobre 2013, le bilan du gouvernement faisait état de 4249 prestations diminuées considérablement suite à la réforme Maltais. C’est pourquoi des actions auront lieu aujourd’hui et la semaine prochaine à Montréal, Lévis et Québec. Nous demandons à Madame la Ministre d’annuler ces coupures et d’agir pour que toutes les personnes exclues du marché du travail puisse compter sur une prestation leur permettant de vivre dans la dignité. ».

Sur le même thème : Aide sociale

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...