Édition du 27 septembre 2022

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Planète

Les inondations au Pakistan : un appel conjoint à la solidarité financière internationale du PKRC et d’ESSF

Après une vague de chaleur particulièrement sévère, le Pakistan est maintenant le théâtre d’inondations d’une étendue sans précédent dues au dérèglement du régime de la mousson, à des pluies torrentielles, à des crues soudaines et à la fonte de plus en plus rapide des glaciers himalayens.

Tiré d’Europe solidaire sans frontière.

Nous avons déjà publié plusieurs appels à la solidarité lancés par nos organisations partenaires au Pakistan et reçu de premiers dons. Nous avons pu envoyer en urgence 3.000 euros à la Crofter Foundation, en date du 2 septembre. Nous opérons actuellement les transferts à feux continus : dès que, l’argent rentre, il est envoyé. L’intégralité des dons est transférée à leurs destinataires, l’équipe d’animation de notre association couvrant elle-même ses frais de fonctionnement.

Face à l’ampleur et la brutalité de ce désastre humanitaire, nous avons maintenant décidé de reprendre à notre compte l’appel du PKRC et d’en faire, pour l’heure, une campagne centrale.

Nous devons évidemment continuer à soutenir l’activité de nos partenaires dans les quatre autres pays où nous sommes engagés : le Bangladesh, l’Indonésie, ainsi que la Birmanie et les Philippines où la situation s’aggrave encore. Vous pouvez donc continuer à alimenter le fonds de solidarité général, ou bien dédier vos dons à l’un de ces pays.

Europe solidaire sans frontière (ESSF)


Les pluies de mousson incessantes et les crues soudaines ont dévasté le Pakistan, affectant des millions de personnes et provoquant d’énormes dégâts économiques. Le Pakistan Kissan Rabita Committee (PKRC) se mobilise pour assurer les secours et à besoin de notre aide pour se faire.

L’ampleur des dévastations

Selon les chiffres officiels de l’Autorité nationale de gestion des catastrophes, les inondations ont jusqu’à présent coûté la vie à 1350 personnes. Un million de maisons ont été totalement ou partiellement endommagées, laissant derrière elles des millions de personnes ayant de toute urgence besoin d’un abri. Plus de 50 millions de personnes ont été déplacées, forcées de quitter leurs lieux de résidence.

Selon le rapport du gouvernement de Sind, dans le sud du pays, plus de 10 millions (1 crore) de personnes sont sans abri dans cette seule province. Les moyens de subsistance sont également durement touchés : plus d’un million de têtes de bétail - une source essentielle de subsistance et de moyens d’existence pour de nombreuses familles - sont mortes, dont 63 % au Baloutchistan et 25 % au Pendjab. Environ 4 millions d’acres de cultures et de vergers ont également été touchés, dont au moins 304 475 acres au Baloutchistan, 438 274 acres au Pendjab, 35 565 acres au KPK et 2,5 millions d’acres dans le Sind. Les dégâts causés aux infrastructures ont encore aggravé la situation humanitaire, car la destruction partielle ou totale de plus de 3 000 km de routes et de plus de 220 ponts empêche les gens de fuir vers des zones plus sûres ou de se déplacer pour accéder aux marchés, aux soins de santé ou à d’autres services vitaux, et limite l’acheminement de l’aide aux personnes dans le besoin.

Plus de 1 000 établissements de santé sont partiellement ou totalement endommagés dans la province du Sind, tandis que 198 établissements de santé sont endommagés dans les districts touchés du Baloutchistan. Les dégâts causés aux routes et aux ponts ont également compromis l’accès des filles et des femmes aux établissements de santé. Les données provisoires des départements provinciaux de l’éducation montrent qu’au moins 17 566 écoles ont été endommagées ou détruites en raison de la situation d’urgence : 15 842 écoles dans le Sind, 544 dans le Baloutchistan et 1 180 dans le Pendjab.

Causes sous-jacentes de ces inondations

Le Pakistan produit moins de 1 % des émissions mondiales de carbone et pourtant, il est l’un des pays qui subissent les pires conséquences de la crise climatique. Au cours des 20 dernières années, il s’est régulièrement classé dans l’indice mondial des risques climatiques parmi les dix pays les plus vulnérables du monde. Le Pakistan et d’autres pays d’Asie du Sud sont les points chauds de la crise climatique.

Impact sur les exploitations agricoles, les ouvriers agricoles et leurs travailleurs ruraux

Les zones de culture du riz et du coton du Sind et du sud du Punjab sont les plus touchées. Près de la moitié de la récolte de coton du pays a été emportée par les eaux. De même, les vergers de manguiers et les fermes de piments rouges du Sind sont également frappés par les inondations. Il y a 85% de pertes dans les dattes. La culture du coton dans la région de Saraiki Waseeb a été durement touchée. La récolte de canne à sucre sur pied a également subi des dommages allant jusqu’à 7 % en raison des inondations, alors qu’il s’agit d’une culture à forte consommation d’eau, ce qui montre l’intensité de la catastrophe à laquelle les petits agriculteurs et les communautés paysannes sont confrontés.

Dans de nombreuses régions du KPK, au nord-ouet, notamment dans les villes de Swat, Nowshera et Charsadda, les cultures de maïs et de riz ont été emportées par des crues soudaines. Les petits agriculteurs, les ouvriers agricoles et les communautés paysannes ont perdu leurs terres et leurs animaux. Leurs maisons ont également été emportées par ces crues brutales. Ils vivent sous le ciel, sans toit ni abri.

Les semailles des prochaines cultures pourraient également poser problème. D’une part, la terre peut mettre trop de temps à sécher. D’autre part, le manque de ressources auquel sont confrontés les petits agriculteurs, qui utilisent généralement le produit des récoltes précédentes pour semer la suivante. Ils ont perdu du bétail et des récoltes. Ils sont déplacés. Ils auraient besoin de l’aide du gouvernement et d’autres acteurs pour investir dans la récolte de la saison suivante. Une autre question pourrait concerner la délimitation des terres. A la suite des inondations, il serait nécessaire de les refaire entièrement.

Besoins immédiats sur le terrain et efforts de secours du PKRC

Des millions de Pakistanais ont désespérément besoin d’aide, les autorités se disant « dépassées » par l’ampleur de la catastrophe, le ministre du climat du pays la qualifiant de « grave catastrophe climatique ».

Pour assurer les secours et la réhabilitation des personnes touchées par les inondations, le gouvernement a besoin de plus de 72 milliards de roupies. Selon le rapport d’évaluation de l’appel d’offres initial, plus de 7 milliards de roupies sont nécessaires pour les secours en espèces, tandis que près de 9 milliards de roupies sont nécessaires pour fournir des articles non alimentaires, et près de 2 milliards de roupies doivent être dépensées pour les frais médicaux.

Le sauvetage du bétail nécessite plus de 9 milliards de roupies, tandis que l’achat d’équipements pour accélérer le processus de secours devrait coûter près de 5 milliards de roupies. La reconstruction de l’ensemble des infrastructures et d’environ 82 000 foyers nécessite 41 milliards de roupies, rapporte Independent Urdu.

Les personnes touchées par les inondations ont besoin de recevoir immédiatement :

- de l’eau potable

- du combustible comme le bois, huile de kérosène, etc.

- des aliments secs (les aliments cuits risquent de pouvoir être préservés dans de bonnes conditions ou de ne servir qu’une seule fois).

- du lait en poudre (pour les enfants) et des boîtes de lait liquide.

- des draps en lin au lieu de couvertures et de couettes.

- des vêtements cousus qui peuvent être facilement portés.

- des chaussures en plastique, car les coutures des chaussures ordinaires sont inutiles dans l’eau stagnante des inondations.

- des serviettes hygiéniques (avec des emballages jetables) ou des serviettes en tissu pour les femmes.

- des denrées alimentaires de base telles que du riz, de la farine et des lentilles pour les personnes bloquées dans leur maison en raison des inondations à l’extérieur.

- des rations sèches, telles que de la chana noire grillée et les dattes

- du fourrage sec pour le bétail

- des tentes.

Le PKRC et le parti Haqooq e Khalq assurent des activités d’aide aux victimes des inondations depuis le 29 juillet 2022 et sont en contact avec les communautés touchées dans le sud du Punjab, le Sind et le Baloutchistan.

Nous envoyons des articles de secours en cas d’inondation, des rations alimentaires à ceux qui ont besoin d’une aide immédiate. Nous avons également organisé des camps médicaux avec le travail bénévole de jeunes médecins.

Nous avons besoin de votre soutien immédiat, veuillez envoyer vos dons sur le compte bancaire de notre organisation sœur Crofter Foundation. La Fondation Crofter est une organisation légalement enregistrée au Pakistan.

Fraternellement,

Farooq Tariq
Secrétaire général
Comité Kissan Rabita du Pakistan


Pour envoyer des dons via ESSF
La Fondation Crofter est l’un des principaux partenaires d’Europe solidaire sans frontières (ESSF) au Pakistan et en Asie.

Nous reversons l’intégralité des dons que nous recevons à nos partenaires. L’activité de notre association est entièrement assurée par ses membres, dont aucun n’est salarié d’aucune manière. Nous assumons nos propres frais de fonctionnement.

Chèques
Les chèques en euros seulement et payables en France à l’ordre d’ESSF doivent être envoyés à :
ESSF
2, rue Richard-Lenoir
93100 Montreuil
France

Banque :
Crédit lyonnais
Agence de la Croix-de-Chavaux (00525)
10 boulevard Chanzy
93100 Montreuil
France
ESSF, compte n° 445757C

Références bancaires nationales (RIB) :
Banque : 30002
Indicatif : 00525
N° de compte : 0000445757C
Clé : 12
Compte au nom de : ESSF

Coordonnées bancaires internationales :
IBAN : FR85 3000 2005 2500 0044 5757 C12
BIC / SWIFT : CRLYFRPP
Compte au nom de : ESSF

Paypal : vous pouvez aussi transférer vos dons via Paypal (voir la commande placée en page d’accueil)->https://www.paypal.com/donate/?token=IWfKmLSeEC_VyeQ_b-tD3p8-njtO5sDM8_7gr1ssbabSeCXVnjw4UpQStlGcO7YJgKBBvm&country.x=FR&locale.x=FR]

HelloAsso : vous pouvez aussi transférer vos dons via HelloAsso (voir la commande placée en page d’accueil) :
https://www.helloasso.com/associations/europe-solidaire-sans-frontieres/formulaires/1/widget

En France, ces dons donnent droit à des déductions d’impôt. Il nous faut votre adresse pour vous envoyer un reçu fiscal (adresse en général indiquée sur les chèques).

Nous vous tenons régulièrement informés via notre site de la situation et de l’utilisation du fonds de solidarité.

Europe Solidaire sans frontière

Site web européen animé par Pierre Rousset.

http://www.europe-solidaire.org/

Farooq Tariq

Farooq Tariq est secrétaire général du Parti des Travailleurs Awami du Pakistan

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Planète

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...