Édition du 3 décembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Syndicalisme

Les membres du syndicat Unifor rejettent une offre finale de Purolator

MONTRÉAL, le 7 oct. 2019 - Les membres de la section locale 146Q du syndicat Unifor travaillant chez Purolator ont rejeté une offre finale de l’employeur dans une proportion de 72 % au cours d’assemblées syndicales tenues à Québec et à Montréal au cours de la fin de semaine.

« Ce résultat exprime combien les membres sont outrés du peu de considération de l’employeur à leur égard. Ils sont déçus et frustrés des offres monétaires présentées par l’employeur », a expliqué Marcel Rondeau, représentant national d’Unifor.

Soulignons que l’offre de l’employeur a été faite lors d’une journée de conciliation le 18 septembre dernier. Les membres avaient auparavant confié un mandat de grève à hauteur de 78 % lors d’assemblées tenues dans la fin de semaine du 14 septembre.

« Malgré le vote de grève, l’employeur a maintenu son arrogance et son attitude de mépris envers les salariés en déposant une offre finale presque qu’identique à une précédente », a indiqué M. Rondeau. « Nos membres nous ont indiqué lors des réunions qu’ils sont prêts à aller jusqu’au bout pour obtenir des offres salariales qui répondent à leurs attentes et qui leur permettent de maintenir leur qualité de vie au lieu de l’altérer », a conclu le représentant syndical.

La conciliation étant terminée, une médiatrice a été nommée au dossier pour une durée de 21 jours, période qui se terminera le 21 octobre prochain.

Il faut rappeler que le mandat de grève dont dispose le syndicat pourra être exercé à tout moment avec un préavis de 72 heures après la période de médiation soit le 21 octobre prochain.

Purolator emploie près de 164 membres d’Unifor au Québec, occupant les postes d’agents au comptoir des points de cueillette et d’expédition et du service à la clientèle.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Syndicalisme

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...