Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Mission spéciale d’examen des événements du printemps 2012 - « Le ministre ne répond en rien aux attentes des mouvements citoyens » - Françoise David

QUÉBEC, le 8 mai 2013 - Le deux députés de Québec solidaire sont extrêmement déçus par la commission d’examen sur les événements
entourant la grève étudiante du printemps dernier annoncée par le
ministre de la Sécurité publique.

« La société civile demandait une commission
d’enquête publique sur les agissements des services de police au printemps dernier. Le comité annoncé par la ministre n’a rien d’une commission d’enquête : il n’a pas de pouvoir de contrainte et se tiendra à huis clos. Son mandat est tellement étendu que la question des abus policiers est pratiquement noyée. Bref, le ministre ne répond en rien aux demandes des mouvements citoyens », déplore Françoise David, députée de Gouin.

Rappelons que les manifestations étudiantes du printemps dernier ont
donné lieu dans certains cas à des interventions très brutales des
forces policières avec l’utilisation massive de balles de plastique et
de gaz irritants. Au nombre des blessures reçues par des manifestants
et manifestantes, on compte des fractures à la tête, des yeux crevés,
une mâchoire fracassée et bien d’autres. Les policiers ont
procédé à plusieurs arrestations massives et arbitraires et ont pratiqué du
profilage politique. La Ligue des droits et libertés a publié en avril
dernier un rapport relatant de nombreuses violations de droits commises durant la grève.

Les Solidaires estiment que sans pouvoir de contrainte, il sera
impossible pour les membres du comité de faire la lumière. « Aucun
policier n’acceptera volontairement de venir expliquer pourquoi il a
visé un manifestant à la tête avec son lance-projectile. Il ne faut pas
être naïfs », lance Mme David.

« Si M. Bergeron était encore dans l’opposition, il qualifierait sa
propre commission de la même manière que celle annoncée à
l’époque par les Libéraux sur la corruption : de patente à gosse »,
lance Amir Khadir, député de Mercier.

SOURCE : Aile parlementaire de Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...