Édition du 24 janvier 2023

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Négociations du secteur public

Négociations du secteur public - Les syndiques FTQ en éducation ont entériné les ententes

MONTRÉAL, le 29 févr. 2016 - Les travailleuses et travailleurs du secteur de l’éducation affiliée à la FTQ ont officiellement entériné les ententes de principe survenues avec le gouvernement du Québec en décembre dernier.

La totalité du personnel s’est prononcé dans le cadre d’une tournée d’assemblées générales tenues entre le début de janvier et la mi-février 2016. Toutes les sections locales ont voté en faveur des ententes survenues à la table sectorielle le 8 décembre 2015 puis à la table centrale le 17 décembre 2015. Les syndiqués concernés à la FTQ comptent plus de 17 800, dont près de 10 100 membres du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), environ 6 500 membres due Syndicat des employées et employés professionnels-les et de bureau (SEPB) et près de 1 200 membres de l’Union des employés et employées de service (UES-800).

La nouvelle convention collective prendra effet rétroactivement du 1er avril 2015 au 31 mars 2020.

Le règlement salarial prévoit un montant forfaitaire de 1 % en 2015 et des augmentations salariales de 1,5 % en 2016, 1,75 % en 2017 et 2 % en 2018. En 2019, les travailleuses et les travailleurs obtiendront une hausse salariale moyenne de 2,4 % en raison de l’entente sur la relativité salariale. C’est plus de 90 % des emplois qui auront une majoration de plus de 2 % grâce à cette restructuration salariale, et ce, dès le 2 avril 2019. Un montant forfaitaire supplémentaire de 0,5 %, applicable à tous, a également été obtenu. Les gains en rémunération obtenus aux tables sectorielles du Front commun représentent quant à eux1, 1 % de la masse salariale.

« Nous nous sommes mobilisés massivement pour avoir l’appui de la population et déjoué les plans d’austérité du gouvernement. Malgré le risque d’une loi spéciale, nous avons poussé à l’extrême limite le processus de négociation. Nous sommes satisfaits des gains appréciables que nous avons négociés », ont déclaré Marie-Josée Alvarez, vice présidente du secteur éducation du SCFP, Simon Berlin, directeur exécutif du SEPB et Raymond Larcher, président de l’UES-800.

Les représentants du SCFP, du SEPB et de l’UES-800 ont aussi réitéré leur certitude que les augmentations négociées à la table centrale devront s’appliquer pleinement à tous les groupes du secteur parapublic ayant des clauses remorques.

Sur le même thème : Négociations du secteur public

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...