Édition du 16 juin 2020

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Éducation

Priorité de la FEC-CSQ en 2012

Poursuivre la lutte en faveur de l’accessibilité à l’enseignement supérieur

Montréal, le 23 janvier 2012. – « Alors que nous avons tendance à la considérer comme un acquis de la société québécoise, l’accessibilité au cégep et à l’université demeure malheureusement menacée. En ce début d’année 2012, plusieurs évènements en appellent à notre indignation pour poursuivre la mobilisation en faveur de services publics plus justes et financés de manière plus équitable », affirme Mario Beauchemin, président la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep (FEC-CSQ).

Maintenir l’accès au cégep dans toutes les régions du Québec

Fleurons de la société québécoise, les cégeps assurent l’accès à l’enseignement postsecondaire sur tout le territoire. C’est pour maintenir cet accès, menacé dans certaines régions par la baisse des effectifs, que la FEC-CSQ poursuivra sa vaste campagne de sensibilisation auprès des conseils d’administration et des représentants politiques pour assurer l’intégrité du réseau collégial. Seront notamment mises de l’avant des propositions visant à modifier la gestion des demandes d’admission, à bonifier le programme d’aide financière aux études et à favoriser les inscriptions à la formation technique pour les jeunes et à la formation continue pour les adultes.

S’opposer à l’augmentation des frais de scolarité pour assurer l’accès à l’université

« Avec une augmentation des frais de scolarité de 75 % entre 2012 et 2017, le gouvernement du Québec s’attaque directement à l’accès à l’université. Il n’y a pourtant même pas un jeune Québécois sur deux qui se rend à l’université et l’on note une stagnation depuis plus de deux décennies », rappelle Mario Beauchemin. La FEC-CSQ appellera donc ses membres à soutenir le mouvement étudiant et à participer à la manifestation déjà prévue pour le 22 mars.

Contrer la tarification pour protéger l’accès aux services publics

Taxe santé, augmentation des tarifs d’Hydro-Québec et autres formes de financement inégalitaire des services publics sont toujours en œuvres malgré l’opposition que ces mesures ont provoquée. Pour la FEC-CSQ, les services publics doivent demeurer accessibles à toute la population grâce à un financement collectif et équitable. Afin de revendiquer notamment une meilleure lutte contre l’évasion fiscale, une hausse des redevances minières et de nouvelles mesures fiscales, la Fédération appuie l’appel à la mobilisation lancé par la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics pour le 16 février. L’évènement sera aussi l’occasion de dénoncer encore une fois les coupes budgétaires effectuées en 2011 dans le réseau des cégeps.

Sur le même thème : Éducation

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...