Édition du 21 septembre 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Planète

Rapport sur le Climat : le triste état des océans et zones glacées à l'ONU

Le Giec va présenter mercredi 25 septembre aux Nations unies un rapport sur la santé des océans et des zones glacées. Il chiffrerait à 280 millions de personnes le nombre d’habitants qui seraient déplacés par la montée du niveau des océans.

Tiré de Courrier international.

Le groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (Giec) doit rendre public son rapport sur les océans et sur les zones glacées mercredi 25 septembre. Selon le site livescience, ce rapport sera le premier à se pencher sur l’impact du réchauffement climatique “sur les océans et la cryosphère – les parties de la planète couvertes de glace, comme les glaciers, le permafrost [sols gelés en permanence] et la banquise” et sur les risques qu’ils encourent.

CBS News explique avoir pu consulter une version antérieure du rapport qui “indiquait que la fonte des glaces dans les régions polaires s’était déjà accélérée au point où il est de plus en plus probable que l’élévation du niveau de la mer obligera des centaines de millions d’habitants des régions côtières à abandonner leur foyer au cours de ce siècle”.

The Scotsman chiffre à “280 millions de personnes” le nombre d’habitants qui pourraient être déplacés en raison de la montée du niveau des océans. Selon le quotidien écossais, le rapport du Giec alerte aussi sur les conséquences sérieuses du “dégel du permafrost, qui va relâcher de grandes quantités de gaz à effet de serre”.

Réticences saoudiennes

Le rapport est le produit du travail de 104 scientifiques de 36 pays et fait référence à “près de 7 000” publications scientifiques. Parmi les thèmes qu’il aborde, on trouve en effet “la montée du niveau des océans, la santé des récifs coralliens, l’acidification des océans, et les menaces qui affectent les communautés qui vivent dans des écosystèmes vulnérables ou en dépendent”.

D’après CBS News, les rédacteurs du rapport ont négocié toute la nuit de lundi 23 septembre pour aboutir à la version finale du rapport, en raison notamment de l’intervention “des pays producteurs de pétrole”. L’Arabie saoudite souhaitait notamment que les différences d’impact entre un monde à +1,5 °C et un monde à +2 °C ne soient pas mentionnées.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Planète

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...