Édition du 10 septembre 2019

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Services publics

Tarifs d'Hydro-Québec - Les économies alléguées par le gouvernement sont trompeuses et mensongères (IRIS)

MONTRÉAL, le 21 août 2019 - Les Québécois·es sont sur le point de perdre leur seul chien de garde en matière de fixation des tarifs d’Hydro-Québec, avec l’adoption du projet de loi 34 qui sera en commission parlementaire cet automne. Une fiche technique publiée aujourd’hui par l’Institut de recherche et d’informations socioéconomique (IRIS) analyse la proposition gouvernementale de « retourner près de 1,5 milliard [...] aux clients d’Hydro-Québec sous forme de remise et d’économies ».

« C’est de la poudre aux yeux, affirme le chercheur associé à l’IRIS et analyste en énergie Jean-François Blain. Le tiers de cette somme aurait été créditée aux clients de toute manière alors que le milliard restant n’est que spéculation de la part du gouvernement ». Selon l’expert, la prétention du gouvernement de limiter les hausses de tarifs d’électricité en soustrayant Hydro-Québec aux analyses de la Régie de l’énergie quatre ans sur cinq aura l’effet inverse.

Les audiences devant la Régie de l’énergie garantissent la rigueur et l’indépendance dans le mécanisme de fixation des tarifs d’Hydro-Québec. « Dans cinq ans, lorsque la cause tarifaire d’Hydro-Québec sera de nouveau entendue devant la Régie, on risque de se retrouver avec une société d’État qui aura empoché des bénéfices additionnels et, au pire, Hydro-Québec aura reporté des dépenses et nous ferons face à des augmentations importantes », s’inquiète Jean-François Blain. En effet, s’il y avait des rendements plus élevés au cours des cinq prochaines années, ils ne seraient pas redistribués. Les augmentations de tarif généreront simplement des bénéfices additionnels pour Hydro-Québec sans partage avec les clients ni incitatif à la performance, tel que c’est actuellement le cas.

À propos du 1,5 G$ d’économie allégué pour les clients

Le montant se divise en deux :

- 1 G$ : l’écart entre les hausses des tarifs d’électricité résultant de la proposition gouvernementale et les hausses que la Régie aurait hypothétiquement accordées au cours des 5 prochaines années.

- 500 M$ : une somme constituée du solde actuel des comptes d’écart dû aux clients.

Pour lire la fiche : https://iris-recherche.qc.ca/publications/car-7-hydro.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Services publics

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...