Édition du 16 avril 2024

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Un pont Babe-Ruth ? Ça n'existe pas !

Le gouvernement Harper laisse courir plusieurs rumeurs à propos du futur nouveau pont Champlain. Si elles ne naissent pas dans un bureau ministériel, rien n’est fait de sa part pour les étouffer et y mettre fin. Ainsi en est-il maintenant du futur nouveau pont Champlain qui serait baptisé du nouveau nom de pont Maurice-Richard.

Comprenez bien que je porte le plus grand des respects pour cet homme. Comme la plupart d’entre vous j’adore le hockey. Suis-je contre la vertu alors ? Là n’est pas la question. D’ailleurs quelle est la question en débat au juste ? Est-ce que Harper désire honorer le sport qu’est le hockey ? Ce joueur en particulier ? Si c’est cela alors est-ce qu’un pont et particulièrement ce pont constitue l’objet approprié ? Ou s’agit-il d’une diversion comme il s’en fait tant au hockey qu’en...politique ?

Il est rarissime qu’un pays, quel qu’il soit, nomme un pont en l’honneur d’un sportif chéri par sa nation. Cherchez un pont Babe Ruth aux USA et vous n’en trouverez pas. Un autre héros sportif émanant d’un autre sport national américain ? Non plus. Pas de pont Jessee-Owens, mais un parc dans Brooklyn. Un pont Ben-Hogan ? Si on veut, il y a un pont bien nommé enjambant un point d’eau afin de se rendre sur...le vert du 12ième trou du parcours de golf National à Augusta.

Il n’y a pas de pont pour Jacques Anquetil, l’un des grands du cyclisme mondial et sport adulé en France. Il y a cependant un vélodrome à Paris. C’est de circonstance, tel l’aréna Maurice-Richard à Montréal. Il n’y a pas, non plus, de pont arborant le nom de Juan Manuel Fangio en Argentine pourtant une légende mondiale de la course automobile. Ce pourrait pourtant être de circonstance. Voici l’exception confirmant la règle : Ayrton Senna, mort tragiquement pendant une course automobile et grand successeur brésilien de Fangio. Un pont porte son nom au Brésil et est situé dans une petite localité de la province de Sao Paulo qu’emprunte une route secondaire.

Si l’objectif est réellement de célébrer Maurice Richard il y aurait une autre possibilité qui n’oblitérerait pas l’honneur fait à Champlain (même les américains lui sont reconnaissants : le lac immense immédiatement à notre frontière en porte le nom). Maurice et sa famille se sont établis dans le quartier Ahuntsic et y ont vécu de longues années, jusqu’à ses dernières. La maison avait vue directe sur la rivière des Prairies, bordée à cet endroit par un long parc littoral et une rue Parc Stanley bien nommée et de circonstance.

Toute cette scène est à l’ombre du pont Viau. Construit au 19ième siècle, tel était alors son nom. Il fut rendu au gouvernement au 20ième siècle et fut reconstruit en quelque sorte depuis par deux fois. Il prit tour à tour le nom de Des Roches, puis de pont Ahuntsic. L’usage, qui est têtu, réfère encore et toujours au pont Viau. Quelle belle occasion alors pour lui faire honneur sans froissement aucun et de manière proportionnellement acceptable en renommant ce pont !

Mais je pourrais me tromper entièrement. Toutes ces considérations sont inutiles si l’objectif réel n’est pas en fait d’honorer Maurice Richard mais sert plutôt ceux qui ont lancé ce ballon d’essai en faisant diversion soudainement sur les sujets qui nous divisaient et nous divisent encore à propos du pont à venir. Le péage, le transport en commun ne sont pas réglés pour autant.

Tant au hockey qu’en politique on marque parfois un but non pas en lançant directement au filet mais en faisant dévier la rondelle. Je crois que Harper, si le choix lui est donné, abandonnera ses velléités quant au nom pour se concentrer sur le prix : le péage. Respectons alors tant Champlain que Richard qui ont chacun leur place. Ni l’un ni l’autre n’a à prendre la place de l’autre. Concentrons-nous sur le problème réel.

Claude Généreux

Maintenant retraité, il a été secrétaire-trésorier national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).Il a aussi présidé et dirigé un régime et une Caisse de retraite pendant plus de 10 ans.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...