Édition du 22 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé et sécurité au travail

Ventilation dans les établissements scolaires - Le ministre Roberge doit vite s'expliquer (FAE)

MONTRÉAL, le 1er avril 2021 - La Fédération autonome de l’enseignement (FAE) ne décolère pas depuis la diffusion ce matin d’une nouvelle selon laquelle le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge, aurait prétendu à tort que la Direction générale de la santé publique (DGSP) avait validé la méthodologie employée pour évaluer la qualité de l’air dans les établissements scolaires du Québec. La FAE exige que le ministre Roberge s’explique publiquement.

En effet, il semblerait que le ministre Roberge se soit appuyé à tort sur la DGSP pour justifier la méthodologie utilisée pour effectuer les tests de qualité de l’air dans les classes au Québec selon les informations révélées par Radio-Canada. Cela viendrait non seulement remettre en question la parole du ministre, mais également la validité du rapport Ventilation et transmission de la COVID-19 en milieu scolaire et en milieu de soins dévoilé le 8 janvier dernier. À cet effet, la FAE lui demande de rendre publics les avis de la DGSP qui viennent corroborer ce qu’il a avancé.

« C’est inacceptable ! Déjà la FAE a dû saisir la Cour supérieure considérant qu’un expert a relevé plusieurs biais méthodologiques dans le rapport présenté par le ministre. Et là, on apprend que ce dernier aurait affirmé à tort que la DGSP aurait donné son aval à la méthodologie employée ! Il aurait en plus prétendu que le protocole de tests de CO2 avait été développé avec la santé publique. On demande au ministre de l’Éducation d’aller s’expliquer rapidement devant la Commission de la culture et de l’éducation de l’Assemblée nationale. Il en va de sa crédibilité auprès de l’ensemble du réseau », déclare Sylvain Mallette, président de la FAE.

Perte de confiance envers le ministre de l’Éducation

Une consultation menée à la mi-mars par la FAE, et à laquelle plus de 2 400 profs, ont participé révèle que 81 % des personnes répondantes ont indiqué ne plus avoir confiance au ministre pour mettre en place des mesures satisfaisantes pour la prochaine rentrée scolaire. Clairement, les nouvelles informations dévoilées ce matin fragilisent encore davantage le ministre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé et sécurité au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...