Édition du 8 juin 2021

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Conseil des Montagnais du Lac St-Jean

Les Pekuakamiulnuatsh habitent depuis des millénaires un vaste territoire qui s’étend au-delà des bassins versants du Pekuakami. Avant l’arrivée des Européens, ils transigeaient avec d’autres nations autochtones du nord au sud et de l’est à l’ouest. Aujourd’hui, les éléments de la tradition orale témoignent de la présence historique indéniable des Pekuakamiulnuatsh sur Nitassinan (« notre territoire »), ne serait-ce que par les innombrables noms de lieux.
Avant d’être décrétée réserve selon la Loi sur les Indiens en 1856, Mashteuiatsh – qui signifie « Là où il y a une pointe » – a toujours été un point de ralliement et de rencontre exceptionnel. De tout temps, Mashteuiatsh était un lieu de rassemblement unique sur les berges du Pekuakami où tous pouvaient échanger et partager, tant sur des bases commerciales qu’au point de vue social et culturel.
Traditionnellement, c’est en se référant au lieu d’attachement qu’ils occupaient avec leurs familles que les Ilnuatsh s’identifiaient. Ainsi, c’est l’appellation Pekuakamiulnuatsh (Ilnuatsh du Pekuakami) qui nous désigne encore aujourd’hui.
Désignée au départ par le nom de Ouiatchouan, la communauté porte le nom de Mashteuiatsh depuis 1985. Le nom populaire de Pointe-Bleue a longtemps aussi désigné la zone habitée de la réserve.
La majorité des membres de la Première Nation des Pekuakamiulnuatsh sont établis dans la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, principalement dans la communauté de Mashteuiatsh.

http://www.mashteuiatsh.ca

Articles (1)

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...