Édition du 16 octobre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Médias

25e Journée mondiale de la liberté de la presse - La FNC-CSN et la FPJQ s'associent pour souligner l'importance de soutenir la liberté de la presse

MONTRÉAL, le 3 mai 2018 - Afin de souligner la 25e édition de la Journée mondiale de la liberté de la presse, la Fédération nationale des communications (FNC-CSN) et la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ) ont organisé, à la Grande-Place du complexe Desjardins, une activité où la population était invitée à rencontrer des journalistes et des artisans du secteur des médias. L’activité a permis de rejoindre plusieurs centaines de personnes et ainsi créé une occasion de réflexion collective sur l’enjeu important qu’est la liberté de la presse.

À l’initiative de la FNC-CSN, déjà engagée depuis de nombreux mois dans la grande campagne Sauvons l’info visant à soutenir l’information libre et de qualité, l’activité d’aujourd’hui vise à permettre aux citoyennes et aux citoyens d’être sensibilisés aux différentes entraves à la liberté de la presse. « Il est important à nos yeux que journalistes et artisans des médias rencontrent le public et qu’ensemble ils échangent et réfléchissent sur la liberté de la presse, car bien avant d’être un concept théorique, c’est une réalité qui affecte la pratique des journalistes et ultimement la qualité de l’information livrée au public » explique Pascale St‑Onge, présidente de la FNC-CSN.

En partenariat avec la FPJQ, qui a gracieusement prêté les photos finalistes du prix Antoine‑Desilets 2017 pour fins d’exposition, les deux organisations ont dégagé cinq grands thèmes sur lesquels ont porté les discussions : la liberté de la presse dans le monde, les femmes, le journalisme et la liberté de presse, les entraves à la liberté de presse au Canada, les fausses nouvelles, une attaque à la liberté de presse et finalement la crise économique des médias, une menace à la liberté de presse.

Les deux organisations s’entendent pour dire que la liberté de la presse est toujours d’actualité, « C’est difficile d’être journaliste dans le monde et même ici en 2018, lance Stéphane Giroux, président de la FPJQ. Les dérives sont faciles pour les décideurs, la présence de journalistes est souvent vue davantage comme un irritant qu’autre chose. C’est donc dans ce contexte que de nombreuses entraves à la liberté de la presse se dressent, ici même au Canada, pourtant un pays démocratique. Cette journée mondiale est l’occasion toute désignée pour tout le monde de prendre les mesures qui s’imposent pour soutenir les journalistes et la liberté de la presse » poursuit-il.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Médias

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...