Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Canada

Diane Blain, nouvelle coqueluche de l’extrême-droite

Diane Blain est cette citoyenne qui a interpellé Justin Trudeau, lors d’un rassemblement libéral à Saint-Jean-sur-Richelieu, jeudi dernier. Elle a été expulsée par des officiers de sécurité, mais est acclamée par la droite identitaire, qui voit en elle une authentique héroïne et martyre de la cause nationale.

Tiré du blogue de l’auteur.

La vidéo de l’altercation a été partagée des milliers de fois dans la droitosphère.

Quel exploit a-t-elle réalisé ? Elle s’est mise à hurler durant un discours de Justin Trudeau, l’interrompant en plein milieu. Mme Blain lui reprochait d’avoir dépensé 146 millions$ pour les « immigrants illégaux », alors qu’en réalité ce sont des demandeurs d’asile et nous sommes obligés d’étudier leurs demandes en vertu des traités internationaux.

« Moi je veux savoir quand vous allez nous remettre les 146 millions qu’on a payés pour vos immigrants illégaux ? ». Mme Blain laissait donc savoir qu’elle ne voulait pas que « ses » impôts servent à accueillir les migrants « de » Justin Trudeau. Elle veut des politiques axées sur les « de souche », comme elle l’a vociféré à de multiples reprises :

« Vous M. Trudeau, êtes-vous tolérant avec les Québécois de souche ? !? »

Un coup orchestré à la Ferme Reid

Comme l’a bien démontré « Le Troupeau » dans une série de Tweets, le coup d’éclat avait été prémédité par un groupe de militants.es affiliés à l’extrême-droite. Plusieurs personnalités ont partagé la vidéo et pris la défense de Mme Blain sans chercher à savoir qui est cette dame :

En fait, Diane Blain fait partie du Front patriotique du Québec (FPQ), et avait convié à l’événement un certain Mario Dallaire, membre du même groupe :

Mario Dallaire nous apprendra plus tard qu’une cinquantaine de militants.es anti-Trudeau était attendue, mais que seulement 9 se sont pointés. « La dame a fait ce qu’elle avait à faire » :

Sur les vidéos publiées par le Front patriotique (groupe d’extrême-droite anti-immigration), on peut se rendre compte qu’ils attendaient ensemble le cortège de Justin Trudeau :

Une fois sur place, un de leurs compagnons s’était mis une ceinture fléchée et distribuait des petits drapeaux du Québec pour troller les libéraux :

Notons que le responsable de la vidéo « Live », Carl Brochu, est aussi membre du FPQ :

Le coup avait donc été orchestré par un groupuscule raciste, à la manière de ce qu’avait fait La Meute un jour plus tôt, en Abitibi-Témiscamingue. La gang à Mario Dallaire voulait s’y rendre, mais avait finalement opté pour Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les enfantillages de La Meute

Mercredi, le premier ministre Trudeau était en Abitibi pour rencontrer des acteurs politiques de la région. Les « nonos » de La Meute du Clan de l’Abitibi ont voulu narguer Trudeau en prenant des « selfies » avec lui, en découvrant leurs « pattes de chien » à la dernière seconde :

Quel était le but ? Qu’est-ce que ça donne ? Rien. Les Meutons.nes étaient là avec leur cheffe de clan « Abby Louve », il y avait aussi un autre bonhomme à ceinture fléchée :

Qui est Diane Blain ?

À l’instar du Front patriotique du Québec, elle est une militante anti-immigration ayant un faible pour le Parti québécois (elle est reconnue pour parfois passer des nuits à tenter de convertir des gens au PQ) :

Elle a déjà fait la manchette à l’aube de 2015, pour avoir refusé de se faire opérer par une dentiste portant le hijab :

Pauvre Mme Blain, elle voulait être traitée par un être humain, mais non, « une voilée ». Elle lui demande même en pleine face : « Est-ce que ça va être toi qui va me donner les soins ? », « Tu sais, je n’ai rien contre toi, mais ton voile c’est vraiment contre mes croyances et me blesse dans mes valeurs profondes »… Puis elle se plaint de la réaction de l’étudiante : « Elle me fusille avec ses yeux noirs charbons ».

En résumé, en plus d’une attitude discriminatoire, les propos de Mme Blain ont dû être extrêmement offensants pour la jeune femme. Blain ne montre toutefois aucune empathie : « Cette petite crisse là est allée se plaindre que j’aie demandé une autre personne ». « Les droits des Québécois de souche sont fragiles à cause de la meute de l’islam. Je veux demander un accommodement raisonnable, est-ce que quelqu’un peut m’aider ? ».

Visiblement islamophobe, la dame passera une bonne partie de 2016 et 2017 à interagir dans le groupe secret de La Meute. Elle tentera d’effacer ses commentaires, mais on peut toujours apercevoir les gens lui répondre :

Blain se démarque aussi à l’occasion en se portant à la défense des « blancs francophones » et, plus récemment, elle participa à la manifestation de Pierre Dion à Laval, où elle est reçue en grande pompe :

Conclusion

De plus en plus de groupes d’extrême-droite talonnent Trudeau, non pas pour les bonnes raisons (économiques, environnementales, etc.), mais parce qu’on l’accuse absurdement de favoriser l’immigration soi-disant « illégale » et d’« islamiser » le Canada. Au lieu de critiquer les « élites » pour exiger un monde plus juste, on se braque contre les minorités culturelles et les nouveaux arrivants.

Ces groupes font une fixation sur Trudeau, appelant à des actions directes. Mario Dallaire, évoqué plus haut, propose par exemple de faire sauter un buste de Trudeau père :

Mais critiquaient-ils autant le conservateur Stephen Harper, qui, pendant dix ans, n’était pas davantage « indépendantiste » et préconisait des politiques encore plus à droite ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Canada

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...