Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

La fracturation hydraulique n'est pas un droit !

Quand la population du Québec a pris la parole pour s’opposer à la fracturation hydraulique et à l’exploitation des gaz de schiste, le gouvernement provincial a écouté. Le Québec a mis en place un moratoire sur cette méthode controversée et dangereuse d’extraction du gaz naturel enfoui profondément dans le sol et ce, jusqu’à ce que des études d’impact au plan environnemental puissent être menées.

17 mai 2013

La fracturation utilise des quantités phénoménales d’eau et de sable, mélangées à des substances chimiques, qui sont projetées à haute pression dans le sol afin de fracturer la roche de schiste ou les couches de charbon et ainsi libérer le gaz naturel ou le pétrole. Ce procédé peut causer des tremblements de terre et provoque la pollution des eaux, ce qui a amené de nombreuses communautés aux quatre coins de la planète à se mobiliser pour interdire ces pratiques.

On a toutes les raisons de croire que le gouvernement du Québec se devait d’adopter des mesures pour protéger sa population et l’environnement. Mais Lone Pine Resources, une compagnie étatsunienne spécialisée dans la fracturation, pense autrement.

Lone Pine, qui caresse le projet d’extraire du gaz par fracturation sous le Fleuve Saint-Laurent, a menacé de poursuivre le Canada en vertu de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). La compagnie demande une compensation de 250 millions de dollars alléguant que le moratoire du Québec viole le « droit » de Lone Pine de pratiquer la fracturation !

Nous ne devrions pas avoir à payer pour protéger l’environnement et notre bien-être. Les communautés, et non pas les entreprises privées, doivent avoir le dernier mot sur la fracturation ou tout autre projet qui menace les sources d’eau potable, l’environnement et la santé publique. On ne devrait pas être pénalisé lorsque l’on dit « NON ! ».

Disons à Lone Pine Resources d’abandonner leur poursuite. Les communautés sont dans leur droit de refuser la fracturation hydraulique !

Ajouter votre nom à la lettre que nous enverrons à Tim Grange, CEO de Lone Pine Resources.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...