Édition du 24 avril 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec solidaire

Discours de Sol Zanetti (extraits)

Un appel à rompre avec le système établi et à construire un Québec souverain.

Voici des extraits du discours de Sol Zanetti au Grand rassemblement du 11 avril dernier à Québec. Ce discours constitue un véritable appel à rompre avec le système établi et à construire un Québec souverain. (PTAG)

(…) Partout dans le monde aujourd’hui, l’humanité fait face au même défi. À Québec comme ailleurs, notre défi, c’est de s’affranchir d’un système économique qui permet à des multinationales apatrides de piller les ressources de la planète. C’est de s’affranchir de ces compagnies qui mettent les peuples en compétition entre eux pour qui va se mettre le plus à genoux pour poignée de jobs précaires. C’est de s’affranchir des boys’club qui dominent les conseils d’administration et les milieux politiques. S’affranchir de ces compagnies qui ont l’oeil sur le gaz de schiste, sur la Gaspésie, sur Old Harry. Notre défi c’est de résister au rouleau compresseur d’une industrie culturelle mondiale qui uniformise et aliène des cultures séculaires, qui dévalue au nom du marché ce que les humains ont créé de plus précieux. Nous les peuples de la terre, nous avons les mêmes défis et pour y faire face, nous devons rompre avec l’ordre établi. Ce que nous voulons, c’est de faire table rase de ces institutions politiques conçues pour nous maintenir dans le cynisme et l’impuissance. C’est de reprendre le contrôle sur le territoire qu’on habite, le protéger des fracturations et contaminations que lui font subir ceux qui ne voient pas plus loin que le prochain trimestre. C’est reprendre le Québec et devenir pour la première fois un peuple souverain. C’est ça le projet à Québec solidaire.

(…) C’est en lisant Pierre Falardeau que j’ai réalisé que la lutte pour la souveraineté c’est quelque chose d’international. La souveraineté des peuples, c’est pas important juste pour le Québec. Tous les peuples. Tous les peuples en auront besoin pour passer à travers le XXIe siècle. La souveraineté des peuples, c’est universel et urgent car sans une démocratisation globale de la politique dans tous les pays, ceux qui ont la puissance économique de faire chanter les gouvernements vont continuer à retarder les besoins sociaux dont nous avons besoin maintenant.

(…) La moitié des vertébrés ont disparu depuis 40 ans, d’ici 2 100, la température terrestre pourrait augmenter de 4,8 degrés Celsius et le niveau des océans pourrait augmenter d’un mètre. Les huit hommes les plus riches du monde possèdent maintenant autant que les 3,6 milliards d’humains les plus pauvres. D’ici 2100, si rien n’est fait, une partie de ma circonscription risque de se retrouver sous l’eau à cause du réchauffement climatique. La rivière St-Charles pourrait déborder jusqu’au chemin de la Canardière et Beauport pourrait se trouver inondé tout le long du fleuve. On est en 2018. Est-ce qu’on va arrêter le niaisage ? C’est plus le temps de sacrifier les solutions dont nous avons besoin maintenant sur l’autel d’un électoralisme peureux. C’est plus le temps d’essayer de plaire à tout le monde. C’est le temps d’essayer de convaincre tout le monde. Les citoyennes et citoyens de Beauport-Limoilou méritent d’être représenté-e-s par quelqu’un qui a plus d’ambitions collectives que ça, avec Catherine, moi pis tous les autres candidates et candidats de la région de Québec, à l’Assemblée nationale, comme dirait Manon, ça va brasser.

(…) C’est pas normal que le gouvernement du Québec n’ait pas le pouvoir de protéger son monde. En faisant l’indépendance on va régler ça une fois pour toute. Ensemble, avec les autochtones, avec les Québécois et les Québécoises de toutes origines, nous allons sortir du régime désuet et archaïque que l’on a reçu en héritage de l’empire britannique pour fonder un pays à la hauteur de nos aspirations. Le parlement dans lequel on a cadenassé nos ambitions collectives, dans lequel on a tenté de les mouler, de les refouler, de les aliéner. Le parlement dans lequel, on est devenu l’ombre de nous-mêmes, on va le redonner au peuple du Québec, à tous ses peuples. Les institutions politiques qu’on nous a laissées servent à nous gérer, à nous garder dans le rang d’un État extractiviste au service des multinationales et des grandes banques. Mais nous qui sommes ici ce soir, nous ne sommes pas gérables.

Nous allons puiser dans tout ce que nos peuples nous ont transmis de courage. Nous allons nous dresser davant l’injustice. Ils vont nous dire que c’est impossible, mais on ne va pas les écouter. Ils vont tenter de nous culpabiliser, de nous tenir responsable de tout ce qui échoue mais on ne se laissera pas dévier de notre objectif. Nous à Québec solidaire, on veut un pays juste, écologiste, féministe. Nous ne céderons pas à la peur. Nous ne céderons pas à la panique ni à l’intimidation car nous ne sommes pas désespérés. Nous sommes du côté de l’espoir et du possible. Nous sommes du côté de celles et de ceux qui de tout temps ont changé le monde.

Québec es-tu prête à devenir solidaire ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec solidaire

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...