Édition du 23 mai 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Paradis fiscaux

Amir Khadir appuie la Semaine d'action contre les paradis fiscaux et exige une véritable lutte contre l'évasion fiscale

MONTRÉAL, le 3 avril 2017 - En cette semaine d’action contre les paradis fiscaux, Québec solidaire joint sa voix à celles des citoyens et citoyennes qui réclament des gouvernements du Québec et du Canada une véritable lutte contre les paradis fiscaux.

« Depuis mon arrivée à l’Assemblée nationale en 2008 j’ai fait de la lutte à l’évasion fiscale un cheval de bataille. Chaque année, le gouvernement du Québec perd au bas mot 3,5 milliards de dollars, uniquement à cause de l’évasion fiscale et à la fraude. C’est n’est que la pointe de l’iceberg puisque les multinationales recourent systématiquement au transfert de profits vers les paradis fiscaux : c’est leur modèle d’affaire. C’est immoral, ça aggrave les inégalités et ça prive le Québec des fonds dont nous avons urgemment besoin pour investir dans nos services publics », a déclaré Amir Khadir, député de Mercier.

Depuis 2015, la Commission des finances publiques examine les stratégies et les mécanismes employés à des fins d’évasion et d’évitement fiscaux ; ce rapport est attendu incessamment. « Des solutions concrètes ont été exposées en long et en large par les experts qui militent pour la justice fiscale. Le rapport sur les paradis fiscaux nous fournira des pistes d’action, mais il ne devra pas être tabletté par le ministre des Finances. Le gouvernement libéral doit faire preuve de volonté politique, exiger que le gouvernement fédéral aille plus loin et poser des gestes immédiats à la suite du dépôt du rapport », poursuit le député solidaire. 

Depuis des années, Québec solidaire demande de cesser de subventionner et de soutenir les entreprises qui utilisent les stratagèmes d’évasion et d’évitement fiscal. Amir Khadir exige également une liste noire pour que les firmes et les banques qui pratiquent ou facilitent l’évasion fiscale ne puissent plus recevoir de contrats publics. Pour le député solidaire, il est inadmissible que l’État québécois confie des mandats lucratifs et stratégiques à des entreprises telles que KPMG. Cette firme comptable a obtenu des contrats publics pour une somme de plusieurs millions de dollars malgré le fait qu’elle ait orchestré des stratagèmes d’évasion fiscale vers l’Île de Mans pour mettre à l’abri de l’impôt des fortunes canadiennes.

« Nous ne pouvons pas compter sur l’altruisme des multinationales pour être des bons citoyens corporatifs et de payer leur dû à la société. Cette semaine le cas de Bombardier nous a rappelé l’insouciance totale qu’ont les élites pour l’argent public et l’intérêt commun. Sans un cadre légal contraignant et la vigilance de la part du gouvernement, des abus continueront à se produire. Il est temps d’agir ! » conclut M. Khadir.

Sur le même thème : Paradis fiscaux

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...