Édition du 19 septembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

France

"Troisième tour" en France

Front social : appel et carte des mobilisations du 19 juin et un premier bilan

Au lendemain du deuxième tour des élections législatives, marquée par une abstention record et la majorité absolue accordée à La République en marche, des mobilisations sociales sont prévues dans plusieurs grandes villes ce 19 juin. A l’initiative de cet appel : le « Front social », une coordination composée de syndicats, associations, collectifs ou médias alternatifs qui veulent construire « la riposte à la politique libérale du président Macron » et « la convergence des luttes ». Voici leur appel. Plus bas, vous trouverez un bilan à chaud de la première journée d’action dans un communiqué émis le lendemain de la journée d’actions.

C’est le moment ! Le 19 juin, dans tout le pays, ensemble résistons au plan Macron de destruction sociale.

L’abstention considérable aux législatives est un désaveu de la politique de casse sociale de Macron. Il n’a en aucun cas les mains libres pour passer par ordonnances son plan de destruction sociale massive.

Les confédérations syndicales sur qui porte maintenant la responsabilité de la situation, doivent arrêter de simuler avec lui une « concertation » bidon.

Contre la loi Travail XXL, elles doivent sans délai aux salariés, chômeurs, précaires une journée de grève nationale interprofessionnelle, pour lancer ensemble et dans l’unité la contre-offensive.

• Il n’y a pas de bonnes mesures séparées d’autres par de mystérieuses « lignes jaunes »

• On ne peut pas jouer la montre en attendant que tout soit joué, en faisant semblant de ne pas savoir que Macron ne veut rien négocier

Le Front Social démontre que notre camp est prêt à la riposte et appelle à mettre les bouchées doubles dès le 19 juin !

A l’initiative du Front Social, une trentaine de manifestations sont prévues ce lundi 19 juin dans toute la France, dont une à 18 h sur le terre-plein de la place de la Concorde, face à l’Assemblée Nationale devenue gris-Macron.

S’unir pour ne plus subir, voilà ce que vise le Front Social.

plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

Communiqué bilan et suites du Front Social
Tiré du blogue de Jean-marc B

Le 19 juin à l’appel de 34 comités du Front Social dans toute la France, 20 000 participants ont envoyé au même moment, à la même heure, un coup de semonce à Macron qui croit avoir les mains libres pour tout casser.

La plupart des rassemblements se sont bien déroulés. Le Front Social, cependant, condamne la répression policière visant les manifestant.es, à Nantes en particulier.

Tout le monde s’extasie sur le renouvellement de l’Assemblée nationale, le Front Social voit la politique de Macron pour ce qu’elle est : le programme du patronat relayé par toutes les forces du libéralisme.

Le Front Social refuse de regarder les ordonnances comme une pochette surprise : le programme de Macron est annoncé, l’ensemble des acquis et conquis sociaux est visé.

C’est pourquoi, suite au 22 avril et au 8 mai, le Front Social a répondu à l’attente d’engager la riposte en défense du droit social, du code du travail et des revendications du plus grand nombre.

Ce n’est qu’un début. Le Front Social propose le calendrier suivant :

• Participation aux rassemblements intersyndicaux en région, dont celui 
du 27 juin aux Invalides à Paris.
• 29 juin, au ministère du Travail, défense collective contre la répression.
• 14 juillet - Appel à un défilé national à Paris pour les luttes sociales, contre la guerre et la loi des armes !
• Début septembre, initiatives contre les licenciements. 
• 20 septembre : bloquons dans tout le pays Macron et ses ordonnances.

De plus, les collectifs locaux du Front social prendront d’autres initiatives pendant l’été et à la rentrée pour la construction du rapport des forces. 

Salariés, chômeurs, précaires, jeunes, retraités, militants sont concernés par l’offensive Macron : c’est pourquoi le Front Social appelle à la création et la multiplication des comités locaux pour développer la riposte unitaire.

Le Front Social est prêt à participer à toute initiative de mobilisation contre les ordonnances Macron et de convergence des luttes.

Il est disponible à fournir l’aide et construire la solidarité autour des luttes.

Il estime qu’il est du devoir des confédérations syndicales qui s’opposent aux ordonnances de contribuer à la construction d’un mouvement tous ensemble pour gagner, à commencer par une journée nationale interprofessionnelle de grèves et de manifestations.

L’élan est donné. C’est dans la rue que ça se gagne. S’unir pour ne pas subir, voilà qui prend toute son actualité à la veille de la guerre sociale que Macron veut mener dès cet été..

:: : BILAN RASSEMBLEMENTS DU 19 JUIN
Couverture médiatique

Photos et vidéos

:: : PARTAGER SUR FACEBOOK

:: : PARTAGER SUR TWITTER

:: : LE FRONT SOCIAL, QUESACO ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : France

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...