Édition du 12 décembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé au travail

Normes minimales du travail - Québec solidaire propose une loi contre les burn-out

QUÉBEC, le 15 nov. 2017 - Le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a présenté aujourd’hui son projet de loi pour s’attaquer à l’épuisement professionnel. Il propose de modifier les normes du travail pour qu’elles reflètent la réalité du monde du travail du 21e siècle.

« Il y a un fléau dans la société québécoise auquel nous devons nous attaquer. L’épuisement professionnel des travailleuses et travailleurs, en plus de fragiliser les familles, a des coûts importants pour la société québécoise. Au Québec, l’absentéisme coûte 3,5 milliards $ aux entreprises. Le problème ne fait qu’empirer année après année. Il faut prendre des mesures musclées dès maintenant », affirme M. Nadeau-Dubois.

Dans son projet de loi, le député de Gouin propose trois mesures phares pour s’attaquer à l’épuisement professionnel.

« Il faut donner plus de vacances aux Québécoises et Québécois afin que nous puissions reprendre notre souffle. Le Québec est un cancre en matière de vacances si on le compare aux pays de l’OCDE. Nous devons aussi donner des congés payés pour nous occuper de nos familles. Finalement, nous proposons des règles qui permettent aux travailleuses et travailleurs d’avoir un horaire de travail décent en interdisant le temps supplémentaire forcé et en obligeant l’employeur à donner aux salarié.es leur horaire de travail sept jours à l’avance », résume-t-il.

Le dépôt de ce projet de loi donne suite à la volonté de Québec solidaire de rendre concrète l’idée d’une économie davantage aux services des gens. Rappelons que la formation politique a présenté cet automne un projet de loi pour modifier le mécanisme de fixation et de révision du salaire minimum ainsi qu’un autre projet de loi pour encadrer le commerce en ligne et assurer l’équité fiscale envers le commerce traditionnel et local.

« Voici notre réponse à l’économie de dirigeants de Philippe Couillard. Québec solidaire propose aujourd’hui des mesures économiques qui se soucient du bien-être des personnes qui travaillent fort. Il faut revenir à une économie de travailleurs et travailleuses », réaffirme M. Nadeau-Dubois.

Voici les différentes mesures du Projet de loi # 999 sur les normes du travail afin d’améliorer les conditions de travail minimales et de favoriser la conciliation travail-famille :

- Un.e salarié.e devra connaître son horaire de travail au moins 7 jours à l’avance et pourra refuser de faire du temps supplémentaire ;

- Deux jours fériés et chômés de plus (8 mars et 1er mai) ;

- Trois semaines de vacances après 1 an de service et 4 semaines après 2 ans ;

- Dix congés « sociaux » payés : le salarié a droit de s’absenter pour remplir des obligations reliées à la garde, à la santé ou à l’éducation de son enfant ou de l’enfant de son conjoint, ou en raison de l’état de santé de son conjoint de son père, de sa mère, d’un frère, d’une sœur ou de l’un de ses grands-parents.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Santé au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...