Édition du 14 novembre 2017

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Santé au travail

Unifor dépose une pétition réclamant la pleine application de la Loi sur la santé et la sécurité au travail

QUÉBEC, le 5 avril 2017 - Une délégation du syndicat Unifor était présente, ce matin, à l’Assemblée nationale afin d’assister au dépôt d’une pétition initiée par le syndicat Unifor qui demande la pleine application de la Loi sur la santé et la sécurité au travail (LSST) dans tous les secteurs d’activités économiques. « Ça n’a pas de sens que près de 40 ans après son adoption, une loi ne soit toujours pas appliquée à l’ensemble de la population », a commenté John Caluori, adjoint au directeur québécois.

Le dépôt à l’Assemblée nationale a été possible grâce à la collaboration du chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, qui a accepté de relayer la pétition via le député de Saint-Jérôme, Marc Bourcier.

Une application discriminatoire pour plus de 80 % des travailleuses et travailleurs

La Loi sur la santé et sécurité au travail (LSST) a été adoptée en 1979, et aux fins de l’application de la loi, les secteurs d’activités économiques ont été répartis en six groupes, ce qui est encore le cas aujourd’hui. Le problème est que seuls les groupes prioritaires I, II et une partie du III sont soumis à l’application de l’ensemble de la loi dont les articles les plus efficaces pour assurer des milieux de travail sécuritaires. Ainsi, les groupes non soumis à l’ensemble des dispositions de la loi doivent négocier eux-mêmes des clauses similaires à celles contenues à la loi s’ils veulent obtenir des milieux de travail plus sécuritaires. 

Actuellement, plus de 80 % des travailleuses et travailleurs sont ainsi exclus de la pleine application de la loi alors que des milliers d’accidents, de lésions, de maladie et de décès sont déclarés tous les ans dans l’ensemble des groupes.

« Cette situation est inacceptable dans notre société puisqu’une partie des travailleuses et des travailleurs est discriminée sur la base du secteur d’activités où elle œuvre », a indiqué Renaud Gagné, directeur québécois.

Plusieurs centrales syndicales demandent cette modification, et ce, depuis l’adoption de la LSST mais en vain. Cette nouvelle initiative provient du comité de santé, sécurité et environnement et a été pilotée par le comité d’action politique du syndicat Unifor. La pétition a été ensuite relayée dans les rangs des affiliés de la FTQ. Près de 10 000 personnes l’ont appuyée.

Unifor

À propos du projet Unifor


Depuis deux ans, le SCEP et les TCA ont entrepris le processus de création du nouveau syndicat Unifor. Plusieurs comités composés des membres des deux syndicats ont ainsi travaillé à élaborer les structures, les statuts, le nom et le logo, les politiques, l’intégration, etc. du syndicat Unifor. L’an dernier, les congrès nationaux des deux organisations ont approuvé le processus alors que cette fin de semaine (30 août-1er septembre 2013), se déroule le congrès de fondation à Toronto.

Sur le même thème : Santé au travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...