Édition du 14 août 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Arts culture et société

Exposition du 6 septembre 2018 au 3 février...

Exposition du 6 septembre 2018 au 3 février 2019

Solidarité, dignité, violence, marginalisation, visibilité, créativité, alternative… Ces mots structurent le parcours de l’exposition InterReconnaissance – Une mémoire citoyenne se raconte qui permet d’explorer un demi-siècle de luttes pour la reconnaissance des droits de divers groupes minorisés. Faites la rencontre de ceux et celles qui ont mené ce combat et découvrez les nombreuses organisations qui revendiquent des droits égaux pour tous et toutes.

Témoignages, affiches, photos et œuvres d’art engagées illustrent cette marche vers l’interReconnaissance pour les femmes, les personnes handicapées, les personnes vivant avec un problème de santé mentale, celles issues de l’immigration, ainsi que la communauté LGBTQ+. L’exposition est à l’affiche du 6 septembre 2018 au 3 février 2019 à l’Écomusée du fier monde.

Les histoires derrière l’histoire

La question des droits de la personne a profondément marqué l’histoire de la seconde moitié du 20e siècle. Depuis l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme, en 1948, de nombreux États ont suivi l’exemple et se sont dotés de chartes reconnaissant les droits fondamentaux de leurs citoyens et citoyennes. Au Québec, la Charte des droits et libertés de la personne entre en vigueur en 1976. Mais les avancées légales ne sont qu’une facette de la lutte pour les droits.

Depuis les années 1960, de nombreuses initiatives, organisations, alliances ont été créées pour défendre et promouvoir les droits des groupes minorisés. Malgré les différences entre ces groupes, ils partagent des expériences communes de stigmatisation, de marginalisation, de violence et poursuivent une même quête de visibilité, de dignité et de solidarité. Ils font également preuve de créativité et explorent des voies alternatives afin d’accéder à une pleine reconnaissance de leurs droits. S’appuyant sur une vaste recherche universitaire, l’exposition InterReconnaissance – Une mémoire citoyenne se raconte propose de multiples rencontres avec ceux et celles qui ont été les témoins de ces combats et présente les traces laissées par cette militance depuis les années 1960.

Consultez la page web de l’exposition

L’exposition s’appuie sur une recherche rendue possible par le soutien du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), du Centre et laboratoires de recherche — Cultures – Arts – Sociétés (CELAT), du groupe ÉRASME (Équipe de Recherche et d’Action en Santé Mentale et Culture), du Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS), du Réseau international sur le Processus de production du handicap (RIPPH) et enfin de la Chaire de recherche sur l’homophobie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Arts culture et société

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...