Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Où s’en va Québec Solidaire ?

Je suis membre de Québec solidaire depuis plusieurs années et j’habite dans la circonscription de Sainte-Marie/Saint-Jacques où nous avons comme députée Manon Massé. Je viens de recevoir une invitation de mon association locale pour une rencontre BILINGUE sur le thème du racisme systémique. Je n’en peux plus. Je n’arrive plus à respirer par les deux oreilles.

Je suis un homme de 66 ans, hétérosexuel, de gauche et un fervent indépendantiste. Je ne me reconnais plus dans mon parti. Racisme systémique, islamophobie, matrimoine… au secours. Oui il y a du racisme au Québec mais laisser entendre qu’il est partout dans le système au Québec c’est exagéré. Oui les Musulmans sont victimes de discrimination et d’intolérance mais on ne souffre pas d’islamophobie au Québec. Oui il y a de la discrimination vis à vis de certaines orientations sexuelles qui portent maintenant un nom qui commence par LBGT avec combien de lettres de plus... Oui le mot patrimoine réfère à pater, père, mais ça n’empêche pas grand monde de dormir. J’ai l’impression que mon parti, et en particulier dans Sainte-Marie/Saint-Jacques est devenu le refuge de tous les groupes victimisés, marginaux et marginalisés, et qu’il n’y a plus de place pour le monde ‘’ straight ‘’ et ordinaire, encore majoritaire il me semble. La lutte pour contre les inégalités sociales et l’environnement cède le pas à une multitude de luttes et à un collage d’intérêts individuels d’une multitude de groupes au détriment du bien commun. Et pourtant notre parti se présente comme le champion toute catégorie du bien commun. De plus certaines de ses prises de position extrêmes polarise les points de vue et nourrit le développement d’un autre extrême, l’extrême droite celui-ci. Bref je trouve que mon parti en fume du bon ( ce sera légal en juillet prochain ) et est de plus en plus ‘’fly bin ‘’ dans son monde comme les autres partis politiques, coupé de la population et de ses préoccupations quotidiennes.

En parlant et agissant de cette façon je pense que Québec Solidaire se marginalise, s’isole, et va rester longtemps campé au centre-ville de Montréal et représenter un frange marginale de la société québécoise. Je trouve le parti de plus en plus éclaté et plein de contradictions. Il affirme sa foi indépendantiste en ralliant les gens d’Option Nationale mais ne défend pas la langue française à Montréal. Il affirme défendre les plus démunis mais il y a très peu de chômeurs et d’assistés sociaux dans ses rangs. Je me demande combien de temps Gabriel Nadeau Dubois va se reconnaître dans ce parti.

Yves Chartrand

Yves Chartrand

Intervenant social
Montréal

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...