Édition du 20 février 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Travail

Premières mises à pieds au chantier naval Davie - La CSN réclame l'intervention immédiate du gouvernement Trudeau

MONTRÉAL, le 24 nov. 2017 - La Confédération des syndicats nationaux (CSN) réclame du gouvernement Trudeau qu’il intervienne sans délai pour que cesse l’hécatombe des emplois au chantier naval Davie. « Le fédéral s’apprête à octroyer des contrats de plus de 12 milliards de dollars en construction navale et les chantiers du Québec doivent avoir leur part, après les années de disette sous le régime Harper, a déclaré le président de la CSN, Jacques Létourneau. La situation est intenable à la Davie où 800 travailleuses et travailleurs, ainsi que leur famille, pourraient se retrouver au chômage avant la période des Fêtes. Le gouvernement doit agir, et vite ! »

Aujourd’hui, le couperet est tombé sur 113 travailleuses et travailleurs du chantier de Lévis, en raison de l’inaction du gouvernement de Justin Trudeau qui refuse de donner le feu vert à la construction d’un deuxième navire de ravitaillement pour la marine canadienne. Trois cents ouvriers pourraient être mis à pied la semaine prochaine, et 300 autres d’ici la fin de l’année, si Ottawa continue de faire du surplace.

« Depuis des mois, nous sonnons l’alarme pour faire en sorte que les travailleuses et les travailleurs de la Davie continuent de gagner leur croûte, a poursuivi Jacques Létourneau. Jeudi dernier, nous avons rencontré plusieurs représentants du gouvernement fédéral pour s’assurer qu’ils comprennent bien ce qui est en cause ici : le sort de centaines de familles et les inquiétudes qu’elles traversent en raison de son inaction. Il est encore temps de minimiser les dégâts en donnant les autorisations nécessaires à la construction de l’Obélix. »

Rappelons que la transformation de l’Astérix, un véritable tour de force, sera livrée sous peu et dans les délais, dans le respect du budget. « L’expertise des ouvriers de Davie n’est plus à démontrer, a martelé le président de la CSN. Ce chantier, le plus grand au Canada, est considéré comme le meilleur d’un océan à l’autre. »

Rappelons que le chantier de la Davie a littéralement été écarté par le gouvernement Harper, lorsqu’il était au pouvoir, qui lui a préféré les chantiers des maritimes et de Vancouver dans l’octroi de plus de 33 milliards de dollars en contrat, un « boycott » insensé que la CSN a toujours dénoncé. « Le chantier a rencontré les obligations et exigences qu’on lui demandait et maintenant, Davie mérite sa juste part des contrats fédéraux. », dénonce, Louis Bégin, président par intérim de la Fédération de l’industrie manufacturière.

La CSN continue de revendiquer la relance de la construction navale au Québec. En 2014, elle a déposé sept propositions aux gouvernements d’Ottawa et de Québec avec l’objectif de permettre aux chantiers québécois de jouer un rôle à la mesure de leur capacité, tout en développant des emplois de qualité.

Impact économique et mobilisation de la communauté

L’absence de nouveaux contrats fédéraux ajoutera une pression énorme sur l’économie des fournisseurs du chantier. Ils sont un peu plus de 400 dans la région de Québec, sans oublier l’éventuelle perte de l’expertise acquise depuis quelques années qui sera dispersée. « Il est grand temps que la communauté se mobilise pour cette lutte. Nous invitons la population à venir appuyer les travailleuses et les travailleurs, le 3 décembre à 13h, lors d’une grande marche régionale de solidarité dans les rues de Lévis. Nous sollicitons le gouvernement de Justin Trudeau afin d’accorder au Québec et à Chantier Davie sa juste part des contrats de la Stratégie nationale de construction navale. », de conclure Ann Gingras, présidente du Conseil central de Québec Chaudière-Appalaches.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Travail

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...