Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Les brèves électorales

Terrains contaminés du parc Baldwin : « La ministre a laissé tomber les citoyens » - Manon Massé

Le 19 septembre 2018 - Alors que les enjeux environnementaux peinent à occuper l’espace qui leur revient dans la campagne électorale, Manon Massé a réitéré aujourd’hui son soutien aux citoyens affectés par le laisser-aller des libéraux dans le dossier des sols contaminés.

« À Québec solidaire, nous croyons que le gouvernement a une responsabilité morale face au passif environnemental du Québec », a expliqué la députée sortante de Sainte-Marie-Saint-Jacques avant d’ajouter qu’il ne revenait pas aux individus à payer la note pour l’héritage de dizaines d’années de pollution : « Il faut trouver les ressources financières pour épauler les personnes coincées dans cette situation malheureuse, par exemple en ne tolérant plus que les minières puissent nous refiler la facture pour les dégâts environnementaux qu’elles causent et en augmentant l’aide financière pour les innocents comme les citoyens du secteur Baldwin. »

Activement impliquée auprès d’eux depuis 2 ans, la députée soutient les citoyens dans leurs démarches et dénonce l’injustice dont ils sont victimes. « L’hiver dernier, à ma demande, la ministre de l’Environnement du gouvernement libéral a accepté de venir les rencontrer. Elle les a regardés droit dans les yeux en leur promettant qu’elle ne les laisserait pas tomber. Devinez quoi ?Elle les a abandonnés à leur sort », déplore Manon Massé.

Ce qui inquiète le plus la porte-parole de Québec solidaire, c’est qu’un cas comme celui-là pourrait se reproduire n’importe où ailleurs au Québec. Le sol québécois est parsemé d’anciens dépotoirs et sites industriels qui l’ont contaminé de manière inquiétante. L’émission La Facture diffusait hier soir un troisième reportage sur la contamination des terrains et plus particulièrement ceux du secteur du parc Baldwin. Ce dossier affecte de nombreux citoyens du Centre-Sud de Montréal, la circonscription de Manon Massé.

« Si à l’époque on n’y voyait rien de mal, aujourd’hui nous connaissons les conséquences possibles de ces pratiques. Terrains contaminés aux hydrocarbures ou aux métaux lourds, présence de biogaz avec risque d’explosion, contamination des nappes d’eau souterraines et risque pour la santé psychologique, physique et financière des personnes qui ont eu le malheur de piger sans le savoir le mauvais numéro du chapeau », a conclu Mme Massé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Les brèves électorales

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...