Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Québec

Élections : la partisanerie divise l’extrême-droite

Le crêpage de chignons électoral est bel et bien entamé au sein de l’extrême-droite québécoise, notamment entre les ultranationalistes pro-péquistes et les partisans du parti émergent « Citoyens au pouvoir » (CAP) qui rallie une grande part des xénophobes.

Tiré du blogue de l’auteur.

Ces tensions mettent déjà en péril d’importantes manifestations qui devaient se tenir dans les prochaines semaines. Le 26 août à Montréal, il devait y avoir un « Grand rassemblement pour le respect du drapeau québécois », co-organisé par l’Union patriote (UP) et le Front patriotique du Québec (FPQ).

Rappelons que dans les cercles « patriotes » d’extrême-droite, on pousse actuellement les hauts cris contre la mairesse Valérie Plante, qu’ils accusent de ne pas honorer le drapeau du Québec à l’Hôtel de ville et d’être pro-islam (deux accusations farfelues) :

Le Front patriotique du Québec – qui était le plus important organisateur en termes de membres – vient d’annoncer avec fracas qu’il se retire de la manif du drapeau :

La vraie raison étant que l’organisation est résolument pro-péquiste, tandis que plusieurs participants.es à la manif allaient afficher les couleurs d’un parti politique rival. Voir le message d’un dirigeant :

Le Front patriotique avec le PQ

Il ne fait aucun doute que le FPQ appuie le Parti québécois, du sommet jusqu’à la base, comme en fait foi ce message de leur chef :

Nombre de leurs militants.es s’affichent fièrement :

Le militant péquiste Martin Joseph Lamontagne est d’ailleurs très influent dans les milieux identitaires, il pousse énormément pour que ceux-ci votent PQ. Le voici tout d’abord avec Michelle Blanc qui est sa candidate dans Mercier :

Au départ, M. Lamontagne appuyait sans réserve la manif contre Valérie Plante, allant jusqu’à soutenir que Montréal doit être mis « sous tutelle » :

Puis il changea son fusil d’épaule, en apprenant que des partisans de CAP prendraient part à la manif :

Les chefs du Front patriotique ont lancé une campagne de « mèmes » encore plus agressifs envers CAP et la CAQ, afin de les associer au Bonhomme Sept Heures « Power Corporation » :

De leur côté, des fidèles de CAP utilisent des arguments tout aussi étranges, reprochant au PQ d’être mené par un proche de la diabolique Hillary Clinton :

La Meute, de tendance caquiste

Le chef des loups, Sylvain « Maikan » Brouillette, a publié quelques statuts laissant croire qu’il est tenté par François Legault, mais il insiste pour préciser que chaque membre est libre de se faire sa propre idée, en fonction des candidats.es de leurs comtés.

Brouillette invite d’ailleurs les volontaires à se joindre à la manif anti-Plante :

Il ne retirera pas son soutien à la manif, puisqu’elle n’est pas péquiste de son côté. Plusieurs statuts, sur le groupe secret, mettent la CAQ en vedette, avec quelques nuances :

Conclusion

Les groupes d’extrême-droite de type indépendantiste, tel le Front patriotique, appuient traditionnellement le Parti québécois ou le Parti indépendantiste. Mais étant donné leur chute dans les sondages et la montée de Citoyens au pouvoir, cet électorat est de plus en plus divisé et la confrontation s’est embrasée.

Avec Stéphane Blais à sa barre, CAP est quand même parvenu à rallier les appuis de la « Fondation Équipe Québec (dont l’ex-bloquiste Daniel St-Hilaire qui se porte candidat), le chef des « Insoumis », André Pitre (alias Stu Pitt), Ken Pereira, et de nombreux autres personnages relativement influents dans la droitosphère.

Restent la CAQ et le Parti conservateur du Québec (Adrien Pouliot) qui séduisent des ultranationalistes, moins attirés.es par l’indépendance.

Ces luttes intestines risquent de s’aggraver durant la campagne électorale, compliquant les alliances entre groupuscules identitaires pour les mois à venir.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Québec

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...