Édition du 11 décembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Livres

Inondations, froids extrêmes, sécheresses, ouragans à répétition... Bienvenue dans l'ère de l'Anthropocène

Face à l’Anthropocène. Le capitalisme fossile et la crise du système terrestre de Ian Angus, paraîtra en librairie le 6 mars prochain, avec une préface d’Éric Pineault.

La science est formelle : nous sommes entrés dans l’ère de l’Anthropocène. Une nouvelle et dangereuse phase de l’évolution planétaire où l’action des humains est devenue la principale force géologique à influer sur l’avenir du système terrestre. Pollution généralisée, hausse des températures, phénomènes climatiques extrêmes, montée des océans et extinction massive des espèces rendront inhabitables de larges parties du globe et menacent la civilisation elle-même. Loin d’être une conséquence de la nature humaine, la crise actuelle est le fruit d’un système particulier sur le plan historique, le capitalisme avancé. Il requiert un changement social radical qui devra reposer sur des fondements écosocialistes. L’auteur offre une synthèse unique de science naturelle et sociale, dans un ouvrage appelé à devenir une véritable référence sur cette ère de l’Anthropocène que nous devons désormais assumer et affronter.

Alors comment se fait-il que l’humanité soit maintenant le principal agent de l’histoire géologique de la Terre, et ce, depuis les années 1950 ? La réponse que propose Ian Angus écarte d’emblée l’idée que ce sont tous les êtres humains qui font cette histoire ; la très grande majorité la subit en fait. Il se tourne plutôt vers les forces sociales capables d’écrire une telle histoire. Et parmi les moteurs de cette histoire, le capitalisme avancé tel qu’il se développe au XIXe siècle dans les sociétés occidentales et la grande accélération de la croissance économique qu’il a impulsée après la Seconde Guerre mondiale jouent pour Angus un rôle central. Ce sont ces forces qui ont littéralement fait basculer la planète et l’histoire dans une époque « catastrophiste », c’est-à-dire une de rupture biogéoclimatique profonde et globale.

- Éric Pineault, extrait de la préface

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Livres

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...