Édition du 13 novembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Nouveau rapport : failles inquiétantes sur la sécurité des pipelines au Canada

Publié le 13 juin 2018 | Équiterre

Équiterre vient de dévoiler un rapport inédit sur les importantes failles de sécurité des pipelines au Canada. Cette analyse remet sérieusement en question l’image rassurante des pipelines souvent véhiculée par le gouvernements et l’industrie — en particulier les affirmations clamant que les systèmes de sécurité de « classe mondiale », les technologies « de pointe » et les méthodes de suivi les « plus performantes de l’industrie » permettent d’assurer la sécurité de la population et de l’environnement.

ENTRE AUTRES FAITS INQUIÉTANTS, NOUS Y DÉCOUVRONS QUE :
 
• Les incidents sur des oléoducs sont en croissance dans l’ensemble du Canada : les données de l’Office national de l’énergie (ONÉ) démontrent qu’en 2017, il y a eu 173 incidents sur des oléoducs à travers le pays – une croissance importante de 122 incidents par rapport à 2016.

• 55 % des incidents pipeliniers enregistrés au Québec depuis 2008 sont survenus en 2017. Le Québec enregistre actuellement une proportion nettement plus importante d’incidents pipeliniers par rapport aux années antérieures en comparaison des autres provinces.

• Même les outils servant à consigner les incidents pipeliniers posent problème. La technique de détection automatisée est peu efficace, ayant décelé moins de 50 % de tous les incidents.

• L’Office national de l’énergie, responsable pour la sécurité des pipelines, ne protège ni les citoyens ni l’environnement de façon efficace.

« L’Office national de l’énergie échoue à protéger les Canadiens et l’environnement contre les incidents et déversements pipeliniers, déclare Steven Guilbeault, directeur principal d’Équiterre. Étant également responsable d’autoriser la construction de nouveaux pipelines, il n’arrive pas même à garantir la sécurité des réseaux existants. Alors que le gouvernement fédéral a fait l’acquisition du pipeline Trans Mountain à un coût substantiel, les Canadiens devraient s’inquiéter des constats de ce rapport, qui conclut que l’organisme responsable de l’application des mesures de sécurité des pipelines est incapable d’accomplir le travail dont il doit s’acquitter à l’heure actuelle. »
L’étude s’appuie sur les bases de données de l’ONÉ et du Bureau de la sécurité des transports (BST) de toutes les provinces canadiennes qui ont des oléoducs qui passent par leurs frontières.

Elle présente également l’étude de cas de 4 oléoducs qui sillonnent le Québec, dont deux sont également exploités en Ontario (les oléoducs Trans-Nord et Saint-Laurent, respectivement exploités par Pipelines Trans-Nord inc. et Valero, qui transportent tous deux des produits pétroliers raffinés (ex. : essence, diésel, carburéacteur) ; de même que la canalisation 9 et l’oléoduc Portland-Montréal, respectivement exploités par Enbridge et Pipe-lines Portland Montréal .
Consultez le communiqué de presse

QUOI FAIRE POUR AGIR ?
 
SIGNEZ NOTRE PÉTITION pour demander au gouvernement Trudeau de ne pas financer le projet de pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan avec l’argent de vos impôts
 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...