Édition du 26 juin 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Catalogne

Catalogne

Trois mois en prison, liberté aux prisonniers politiques !

Jordi Sànchez (Assemblea National Catalana, ANC) et Jordi Cuixart (Òmnium Cultural), sont en prison depuis le 16 octobre 2017.
Joaquim Forn, Ministre de l’intérieur, et Oriol Junqueras, Vice-président du gouvernement catalan, sont en prison depuis le 2 novembre 2017.
Construisons la solidarité internationale #WithCatalonia
(1)

Jordi Cuixart et Jordi Sànchez ont dirigé les deux principales entités souverainistes de la société civile catalane. En 7 ans de manifestations, il n’y a jamais eu un seul incident violent. Cependant, le 1er octobre eut lieu en Catalogne un référendum d’autodétermination durement réprimé par l’Etat Espagnol avec une violence critiquée par les médias du monde entier. Il entraîna l’emprisonnement de Cuixart et Sànchez, accusés de sédition. Cet emprisonnement est une aberration juridique et une violation des droits de l’homme.

Deux semaines plus tard, le 2 novembre 2017, la même juge de l’Audience Nationale espagnole, Carmen Lamela, décrétait la prison inconditionnelle pour le Vice-président du gouvernement catalan, Oriol Junqueras, et pour 7 autres ministres : Carles Mundó, Jordi Turull, Josep Rull, Raül Romeva, Joaquim Forn, Dolors Bassa et Meritxell Borràs. Elle les accusait de rébellion, sédition et détournement de fonds publics, et ceci pour avoir mis les urnes le 1er octobre et, en fin de compte, avoir accompli le mandat démocratique pour lequel ils avaient été élus.

Le 4 décembre 2017, le juge Pablo Llarena, du Tribunal Suprême espagnol, rendait la liberté, sous caution de 100 000 euros, aux ministres Romeva, Rull, Turull, Mundó, Bassa et Borràs, mais maintenait en prison le Vice-président Junqueras, le ministre Forn, Jordi Cuixart et Jordi Sànchez. Ils sont tous des prisonniers politiques.
Aujourd’hui, l’Etat espagnol a encore des prisonniers politiques, dont le seul délit est celui de défendre le droit à voter des leurs concitoyens. Une honte pour la démocratie, qui a soulevé de vives protestations partout dans le monde.
Le 16 janvier 2018, ça fera trois mois que les deux Jordis sont en prison. Les Jordis, Oriol et Joaquim sont innocents. Ils doivent êtres libérés immédiatement.

À cela il faut aussi ajouter Carles Puidgement, actuellement en exil et qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt.

L’initiative d’une manifestation à Barcelone le 16 janvier a été prise par Omnium Cultural (https://www.omnium.cat/) et par l’Assemblea Nacional Catalana (ANC https://assemblea.cat/ ) Des manifestations ont également lieu dans différents endroits :

Estado español : Madrid
https://www.facebook.com/decidirmadrid/
England : London
Solidarity/information stall : Three months without them
6:30pm, Parliament Square, London
https://www.facebook.com/events/153810932064697
France : Nice
Rassemblement de Solidarité avec les prisonniers politiques en Catalogne
18:30h, Place du Palais de Justice, Nice
https://www.facebook.com/events/140257449981981
France : Paris
Rassemblement de Solidarité avec les prisonniers politiques en Catalogne
18:30h, Fontaine des Innocents, 43 Rue Saint-Denis, 75001 Paris, France
https://www.facebook.com/events/137173706976964/
Italia : Milano
Cartoline per i Jordi
19:00h, Via dei Mercanti, Milano
https://www.facebook.com/events/1889145911415959/
Poland : Warsaw
Rally : With Catalonia ! Z Katalonią !
18:00h, Kolumna Zygmunta, Plac Zamkowy, Warszawa
https://www.facebook.com/events/141525379872174/

Vous pouvez envoyer un message d’appui aux prisonniers politiques en Catalogne aux adresses suivantes avec CC à withcatalonia@gmail.com

Nos meilleurs vœux aux Jordis, Oriol et Joaquim.

Jordi Cuixart i Navarro
Centro Penitenciario
Madrid V – Módulo 4
Ctra. M-609, km 3,5
28791 Soto del Real, Madrid

Jordi Sànchez Picanyol
Centro Penitenciario
Madrid V – Módulo 8
Ctra. M-609, km 3,5
28791 Soto del Real, Madrid

Oriol Junqueras i Vies
Centro Penitenciario
Madrid VII – Módulo 7
Ctra. M-241, km 5,750
28595 Estremera, Madrid

Joaquim Forn Chiariello
Centro Penitenciario
Madrid VII – Módulo 7
Ctra. M-241, km 5,750
28595 Estremera, Madrid

(1)Texte tiré de l’ANC, Omnium Cultural et withCalatunia

André Frappier

Militant impliqué dans la solidarité avec le peuple Chilien contre le coup d’état de 1973, son parcours syndical au STTP et à la FTQ durant 35 ans a été marqué par la nécessaire solidarité internationale. Impliqué également dans la gauche québécoise et canadienne, il fait partie du comité de rédaction de Presse-toi à gauche et de Canadian Dimension. Il est également membre du comité de coordination nationale de Québec solidaire en tant que responsable aux communications. Il écrit ici à titre personnel.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Catalogne

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...