Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Environnement

Déclaration citoyenne universelle d'urgence climatique

ENDOSSEZ LA DÉCLARATION D’URGENCE CLIMATIQUE

Tous les indicateurs du réchauffement climatique sont au rouge : nous sommes en crise climatique. Suite à l’énumération d’une série de conséquences et catastrophes environnementales, des citoyens, des organisations sociales et environnementales unissent leurs voix dans une déclaration commune d’urgence climatique.

Pour ce faire, allez au : 
https://www.groupmobilisation.com/duc

La priorité des priorités.....

La Déclaration d’Urgence Climatique a été déposée officiellement à cinq partis politiques hier par une délégation citoyenne !

Passez à l’action !.... Pendant l’élection provinciale en cours, faites de même dans vos MRCs ! A la CMM et dans les autres instances régionales. Et avisez-nous !

Considérant l’augmentation dans l’atmosphère des gaz à effet de serre (provenant de l’industrie, des transports, de l’agriculture et de la fonte du pergélisol), et l’augmentation de la température moyenne du globe qui, par sa vitesse, dérègle de façon sans précédent le climat mondial.

Considérant que tous les indicateurs scientifiques montrent que nous sommes en crise climatique, que nous nous dirigeons à court terme vers une catastrophe appelée « bouleversements climatique abrupt et irréversible » qui menace la civilisation et la vie.

Considérant les actions inadaptées des acteurs politiques face à la situation dramatique qui se développe dangereusement.

Considérant que le conseil de sécurité de l’ONU qualifie le changement climatique d’amplificateur de menaces à la paix et à la sécurité.

Nous, citoyennes et citoyens, déclarons que :

Nous sommes un crise climatique, et que cette crise est un état d’urgence climatique.

Face au risque qu’encourent les générations futures, cette crise climatique est maintenant un enjeu qui menace principalement les niveaux de sécurité suivants :

1. Niveau économique

parce que la crise climatique expose les économies les sociétés et les écosystèmes à de graves risques pouvant entraîner l’économie mondiale dans un écroulement global.

Principales conséquences

Chute des revenus agricoles ; diminution importante de la productivité de la pêche ; augmentation des espèces envahissantes dans la foresterie et l’agriculture ; chute du tourisme dans les zones touchées par le réchauffement extrême ; hausse majeure du prix des denrées alimentaires ; augmentation du chômage ; chute du pouvoir d’achat ; explosion des coûts de santé ; effondrement des services publics ; réduction des couvertures et hausse du prix des assurances ; augmentation des inégalités. (i)

2. Niveau de la santé humaine

parce que l’activité humaine influe sur le climat mondial avec de graves répercussions pour la santé (ii) pouvant entraîner un effondrement de la population mondiale.

Principales conséquences

Dégradation de la qualité de l’air liée à la hausse des températures, migrations d’insectes responsables d’infections et de dégradation de l’environnement ; contamination biologique des réserves d’eau douce ; diminution des réserves d’eau potable ; multiplication des maladies cardio-respiratoires ; augmentation des cancers ; de la mortalité et de la morbidité dues au coups de chaleur extrême ; augmentation des risques de pandémie.

3. Niveau alimentaire

Parce que les changements climatiques provoquent de graves problèmes de sous-alimentation et des famines qui mettent en danger la vie de plus de 4 milliards d’êtres humains, créant les conditions de migrations massives et constituant une menace pour la sécurité alimentaire mondiale. (iii)

Principales conséquences

75 % des sols de la planète sont endommagés, ce qui menace dangereusement les rendements des cultures et la productivité des terres agricoles ; accroissement des précipitations violentes et des sécheresses sévères et persistantes qui détruisent les récoltes et accélèrent fortement la destruction des sols, causant une chute des stocks alimentaires terrestres mondiaux ; l’acidification des océans qui affecte les stocks alimentaires marins ; la raréfaction généralisée des denrées alimentaires qui vont déstabiliser des populations entières.

4. Niveau environnemental

Parce que l’Association américaine pour l’avancement des sciences nous avertit que « nos estimations révèlent un recul exceptionnellement rapide de la biodiversité au cours des derniers siècles, ce qui indique qu’une sixième extinction de masse est en cours », et que cet anéantissement biologique est composé principalement par la destruction des habitats naturels et l’accélération des bouleversements climatiques dues aux activités humaines.

Principales conséquences

Destruction de 80 % de la couverture forestière mondiale affectant l’un des principaux puits de carbone ; destruction de 80 % des mammifères sauvages ; disparition de 90 % des gros poissons des océans ; taux d’extinction actuelle de 100 à 1 000 fois plus élevé que le taux naturel ; l’acidification des océans qui détruit les bases de la chaîne alimentaire océanique ; augmentation des zones mortes dans les océans ; fonte du couvert de glace arctique et antarctique qui dérègle sérieusement les courants océaniques ainsi que les températures mondiales affectant tous les écosystèmes.

5.Niveau de sécurité nationale et internationale

Parce que l’ONU affirme que les changements climatiques sont au cœur des questions de sécurité ayant le potentiel d’entraîner l’humanité dans des crises mondiales majeures

Principales conséquences

Montée du niveau des océans mettant en danger les plus grandes villes côtières du monde ; destruction d’habitats humains engendrant des guerres et entraînant des migrations massives déstabilisant des nations entières ; ma manque de ressources alimentaires et d’eau douce générant des guerres civiles et interethniques qui affaiblissent les démocraties et multiplient les actes terroristes.

Face à tout cela, nous, citoyennes et citoyens, déclaront que :

seules la reconnaissance de l’état d’urgence climatique et la mise en place de plans de transition d’urgence peuvent contrer un effondrement économique, une crise de la santé publique, une pénurie alimentaire mondiale, un anéantissement de la biodiversité, et des crises de sécurité nationales et internationales d’ampleur sans précédent.

parce que l’ONU reconnaît que le changement climatique implique tous les pays doivent de toute urgence se dégager des énergies fossiles (v), et qu’il est trop tard pour une transition graduelle, cet état d’urgence climatique doit être déclaré sans délai, ce qui signifie appliquer toutes les solutions connues afin de réduire toute urgence nos émissions de gaz à effet de serre. Pour ce faire, tous les plans de transformation sociale, économique, énergétique reconnus par la communauté scientifique (vi), doivent être mis en marche immédiatement en utilisant toutes les ressources techniques sociales et militaires afin de sortir de notre dépendance des énergies fossiles et déclencher la transition urgente vers une société neutre en carbone.

Afin d’éviter un bouleversement climatique abrupt et irréversible et ses conséquences catastrophiques l’état d’urgence climatique doit être reconnu maintenant.


i. Organisation de coopération de développement économique (OCDE)
ii. Fonds monétaire international (FMI)
iii Organisation mondiales de la santé (OMS)
iv. Organisations des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture
v. Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)
vi. Plan Drawdown de Paul Hawkan, Plan B4.0 de LesTer R. Brown,etc.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Environnement

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...