Édition du 18 septembre 2018

Une tribune libre pour la gauche québécoise en marche

Élections 2018

#Élections2018 : les partis sont-ils leaders ou parias en environnement ?

C’est désormais une tradition. À chaque élection, et afin de ramener l’environnement au cœur du débat, les groupes environnementaux* du Québec envoient une série de questions aux partis politiques en lice.

Tiré du site de Greenpeace Canada.

Aujourd’hui, nous vous dévoilons les réponses données par les quatre formations politiques présentes à l’Assemblée nationale aux 23 demandes jugées incontournables en matière d’environnement pour l’avenir du Québec et de la planète.

Les résultats, très parlants, ont été résumés pour vous dans un tableau comparatif disponible ici.

Cancre ou leader en environnement ? Ça dépend des partis…

D’emblée, mentionnons que les partis qui mènent actuellement dans les sondages sont ceux qui pour qui l’environnement semble être un sujet secondaire.

Des quatre formations politiques, la Coalition avenir Québec (CAQ) est définitivement celle qui fait la plus piètre figure (et de loin) alors qu’elle ne s’engage à réaliser que deux de nos 23 demandes portant sur le climat, le transport et l’aménagement, l’agriculture, la biodiversité et la forêt.

Elle est suivie de près par le Parti Libéral du Québec qui semble moins fermé à nos demandes, bien que celui-ci ne s’engage fermement que sur trois propositions, tandis que le Parti Québécois (PQ) et Québec Solidaire (QS) démontrent une plus grande sensibilité envers les enjeux environnementaux soulevés dans ce questionnaire.

Quelques faits saillants

Climat, transport et aménagement
En ce qui à trait au climat, au transport et à l’aménagement on note une importante scission alors que la CAQ et le PLQ ne prennent AUCUN engagement ferme à respecter nos demandes alors que le PQ et QS font bien meilleur figure.

Biodiversité

En matière d’aires protégées, la CAQ est le seul parti qui ne s’engage PAS fermement à atteindre l’objectif de 10 % d’aires marines protégées dans l’estuaire et le golfe du Saint-Laurent et celui de 17 % d’aires terrestres protégées d’ici 2020. De plus, seul le PQ et QS adopte des mesures concrètes pour la protection de la biodiversité dans le Saint-Laurent et la protection des espèces en voie de disparition comme le béluga du Saint-Laurent et le chevalier cuivré en créant, par exemple, un réseau d’aires marines protégées et de refuges acoustiques avant de mettre en œuvre toute infrastructure ou tous projets portuaires dans le cadre de la Stratégie maritime.

Agriculture

La CAQ est le seul parti a avoir refuser d’adopter une loi visant à réduire de 50% l’utilisation des pesticides en milieu agricole et de 95 % en milieu urbain d’ici 2025 et d’’investir 100 millions de dollars sur 4 ans pour soutenir le développement de la production et la consommation d’aliments certifiés biologiques.

Forêt

Pour la gestion de la forêt, seul QS s’est engagé à intégrer et appliquer la protection en amont de vastes étendues de forêts matures publiques continues comme stratégie de conservation et lutte aux changements climatiques et à prioriser l’adoption, ainsi que le développement, des plans de conservation des communautés autochtones sur leurs territoires respectifs, et ceci dans une optique de reconnaissance des droits et savoirs des peuples autochtones.

Unanimité en faveur d’un plan de transition juste

La seule demande pour laquelle tous les partis s’entendent est l’adoption d’un “plan de transition vers une économie sobre en carbone qui ciblera notamment la formation et le placement de la main-d’œuvre des secteurs en mutation”. Cet engagement est particulièrement important pour s’assurer que les travailleuses et les travailleurs ne fassent pas les frais de la nécessaire transition que nous devrons rapidement opérer comme société.
L’environnement, un sujet central pour l’avenir

Greenpeace continuera à suivre assidûment l’ensemble des propositions qui seront rendues publiques par les partis d’ici la fin des élections et complètera la présente analyse une fois que toutes les positions seront connues. D’ici là, voici quelques actions que vous pouvez entreprendre pour interpeller les partis :

Consultez le tableau comparatif et les réponses détaillées telles que fournies par la Coalition Avenir Québec (CAQ), le Parti libéral du Québec (PLQ), le Parti Québécois (PQ) et Québec solidaire (QS) afin de mieux comprendre leurs engagements en matière d’environnement.

Écrivez aux candidat·e·s pour leur faire part de vos préoccupations en lien avec l’environnement.

Participez au Grand débat des chefs en faisant parvenir une question, par écrit ou en vidéo, à granddebat2018@radio-canada.ca avant le 13 septembre !

Rejoignez le comité d’accueil des candidat·e·s devant les bureaux de Radio-Canada avant les Grand débat des chefs le 13 septembre dès 17h30.

Affichez vos couleurs sur Facebook : Pour ce faire, modifier votre photo de profil en sélectionnant le décor spécial #ÉlectionsQuébec

*Le collectif est formé d’Équiterre, la Fondation David Suzuki, Greenpeace, Nature Québec, le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec (RNCREQ), le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ), SNAP Québec, Trajectoire Québec, Vélo Québec, Vivre en Ville et WWF-Canada. Il estime que ces 23 propositions sont des incontournables en matière d’environnement, de transport et d’aménagement pour le Québec et demandaient à tous les partis politiques d’inscrire ces propositions à leur plateforme électorale, au minimum. C’est sur ces propositions qu’ont été évaluées les partis politiques dans le cadre de cet exercice.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Sur le même thème : Élections 2018

Sections

redaction @ pressegauche.org

Québec (Québec) Canada

Presse-toi à gauche ! propose à tous ceux et celles qui aspirent à voir grandir l’influence de la gauche au Québec un espace régulier d’échange et de débat, d’interprétation et de lecture de l’actualité de gauche au Québec...